Auschwitz : le Trèfle sensibilise

La fondation Auschwitz présentera une exposition du 7 au 18 mars, à l'hôtel de ville de Chièvres. Une initiative de Pierre Vermeir, du « Trèfle ».

C'est à l'initiative de Pierre Vermeir, chef de travaux d'atelier à l'école « Le Trèfle » qu'une exposition est programmée du 7 au 18 mars, en collaboration avec la fondation Auschwitz et la Ville de Chièvres. « En 2003, j'ai eu l'opportunité, avec la fondation Auschwitz de Bruxelles, de visiter le lieu du massacre »

explique l'initiateur du projet. « J'ai trouvé qu'il était intéressant de sensibiliser et d'informer nos élèves à ce propos. Nous nous occupons d'élèves handicapés et à cette période, toutes les personnes moins valides étaient éliminées d'office avant d'arriver dans les camps de concentration. »

L'an dernier, les élèves du Trèfle se sont rendus au centre culturel de Ladeuze pour assister au témoignage de la chiévroise Gilberte Tilly, ancienne résistante et prisonnière de Ravensbrück.

C'est ainsi que, petit à petit, l'idée d'organiser une exposition est venue. « Nos locaux sont trop petits pour accueillir une telle exposition. C'est pourquoi, l'organisation aura lieu à l'hôtel de ville de Chièvres. »

En marge de cette exposition, les professeurs de français, histoire et de cours philosophiques se sont investis. « Grâce à des documents reçus de la fondation, ils ont réalisé, avec les élèves, des travaux de recherche et de découverte »

souligne Benoît Soudan, directeur de l'établissement. « Certains de nos élèves ont été tristement surpris et émus par rapport à ce qui s'est passé. C'est une période qu'ils ne connaissaient pas ou très peu. »

L'organisation de cette exposition nécessite beaucoup d'énergie tant au niveau des professeurs que des élèves. « Cette exposition est un travail de collaboration entre nos différents sites.

Les élèves de l'antenne de Chièvres guideront les visiteurs lors de l'exposition et la restauration proposée lors du vernissage du vendredi 6 mars sera réalisée par nos élèves de la section hôtellerie basée à Tournai. »

L'exposition est axée sur l'univers concentrationnaire et la politique nazie d'extermination dans le contexte historique 40-45.

La démarche adoptée est essentiellement d'ordre historique et didactique ; il s'agit de montrer, à travers deux cent cinquante documents photographiques et leurs légendes, les multiples causes et les processus complexes qui ont conduit à l'une des plus grandes catastrophes de l'histoire.

Elle sera divisée en six thématiques : l'Europe mutilée ; l'Europe à nouveau divisée ; la république allemande en crise ; l'Allemagne nazie ; invasions et guerres ; l'univers concentrationnaire ; évacuation et libérations des camps. « Les documents sont des reproductions photographiques qui illustrent de façon exemplaire les événements évoqués. Des légendes explicatives accompagnent chaque document avec des textes introductifs pour chaque thématique »

explique-on du côté de la Fondation Auschiwtz.Ch.V.

L'exposition sera accessible à l'hôtel de Ville la semaine de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h, ainsi que le samedi 7 mars et dimanche 8 mars de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, le samedi 14 mars de 10 h à 12 h.