Crossage : Benoît Escutenaire est roi

Benoît Escutenaire de Vaudignies a été sacré roi du crossage. Le jeune homme âgé de 21 ans est particulièrement fier de son titre.

Benoît Escutenaire habite dans le village de Vaudignies depuis seize ans. Le crossage est une tradition qui lui tient à coeur et depuis quatre ans, il y participe avec sa famille.

Cette année, il s'apprête à vivre cette nouvelle édition de façon différente car, du haut de ses 21 ans, il vient de remporter le titre de roi 2009 lors des récentes soumonces. «C'est la première fois que je participais aux soumonces», explique-t-il. «Je ne suis pas très connu dans le village et c'était pour moi une façon de m'intégrer et de mieux connaître les gens. Et puis, c'est très convivial.»Benoît n'imaginait toutefois pas remporter ce titre tant convoité. «Au départ, je ne pensais pas devenir roi, mais au fur et à mesure des épreuves je voyais la victoire se rapprocher.»Les soumonces permettent de se plonger dans l'ambiance du crossage, mais aussi de tester ses capacités pour le grand jour.

Quatre épreuves sont organisées afin de départager les participants. «C'est assez difficile car ce n'est pas des épreuves de force, mais plutôt de précision. Il faut, à chaque fois, bien placer la cholette et anticiper ses mouvements; il y a aussi une part de chance.»À quelques heures du crossage qui aura lieu dans les rues de Chièvres et de Vaudignies ce mercredi, le roi est impatient.«Je suis très heureux et très fier car je suis le seul jeune à avoir remporté ce titre et c'est une tradition que j'aime beaucoup.Pour moi, le fait d'être roi change beaucoup de choses. Ce que j'espère c'est de ne pas être écarté de mon équipe ce jour-là car je risque d'être sollicité. »Pour le jeune garçon ce titre est aussi une chance de se faire connaître et de rencontrer de nouvelles personnes. «J'aime beaucoup le crossage car il y a une très bonne ambiance et les gens se parlent facilement, sans même se connaître. Tout le monde est là avec un seul et même objectif: s'amuser. En fait le crossage, l'essayer c'est l'adopter!»Cette année, Benoît Escutenaire crossera encore avec l'équipe familiale et si tous les joueurs sont déguisés en Templiers, lui, portera le traditionnel sarrau bleu. «Maintenant, mon nouvel objectif est de remporter le titre l'an prochain car personne n'a jamais réussi à rester roi deux ans de suite.» Ch. V.