Rodéo de vandales dans les maïs

Pour le seul plaisir de détruire, des vandales ont organisé un rodéo en voiture dans des champs, à Huissignies. La perte est importante.

Vincent Dubois

Entre les mains de certains imbéciles - il faut bien les appeler par leur nom -, un volant peut se révéler un objet particulièrement destructeur. Ce fut le cas au cours de la nuit de vendredi à samedi pour une bande venue chercher son plaisir de bien curieuse manière dans le paisible village de Huissignies. Personne n'a été témoin direct des faits mais, selon les investigations menées par la police, ceux-ci ont dû se produire vers 3 ou 4 h du matin. Les traces laissées par les vandales sont par contre éloquentes. On en relève notamment dans une prairie située au centre du village et dans laquelle des démarrages en trombes et freinages tout aussi violents ont été répétés. Plus graves sont par contre les traces relevées dans le champ de maïs exploité par M. Vincent Dath ainsi que dans un champs voisin. Ici, les vandales se sont manifestement livrés à un rodéo, trouvant sans doute à la fois drôle et exilant de voir les tiges de maïs fouetter le pare-brise de leur voiture.

Manifestement pour éviter qu'on les identifie, les vandales, une fois leur petit jeu terminé, ont abandonné et incendié leur véhicule sur place. Une voiture qui avait été volée quelques heures plus tôt à Quevaucamps. Un second véhicule devait vraisemblablement les attendre sur place pour leur permettre de prendre courageusement la fuite. En tout, une quinzaine d'ares de plantations a été irrémédiablement détruite. C'est tout un travail patiemment élaboré par un agriculteur qui a été réduit à néant. Ce geste idiot a jeté quelque émois dans ce village d'ordinaire si paisible où l'on célébrait, précisément ce week-end, le travail de la terre au sein du musée de la vie rurale.