Le brasseur cellois de Nectar Bohème, Stéphane Renard, est décédé

La disparition de Stéphane Renard constitue un choc dans le " microcosme " brassicole de Wallonie picarde, et bien au-delà puisqu’il était très apprécié.

P.-L.C.
Le brasseur cellois de Nectar Bohème, Stéphane Renard, est décédé
©– Eda

La jeune exploitation artisanale Nectar Bohème, implantée à Pottes, est orpheline de son brasseur, Stéphane Renard. Le Cellois nous a quittés à l’âge de 45 ans.

Avant de se plonger dans la bière, Stéphane Renard fut un globe-trotter. L’homme, qui a grandi dans une famille d’agriculteurs, a parcouru le monde entre l’Australie, le Canada, l’Asie du sud-est ou encore l’Écosse. C’est ce goût très prononcé du voyage qui l’a guidé dans sa nouvelle carrière amorcée en 2015.

Les premiers brassins de Nectar Bohème ont été réalisés en janvier 2017. Quatre mois plus tard, les amateurs de saveurs houblonnées ont pu découvrir les bières authentiques de Stéphane Renard. "Ce sont des bières d’interprétation, s’inspirant de paysages, des saisons…", se plaisait-il à raconter.

Des bières qui nous emmènent en voyage

Le brasseur de Pottes a su imprimer son style et se démarquer, en développant des bières atypiques aux notes herbacées, de Whisky ou élaborées notamment à partir de malt d’orge fumé à la tourbe écossaise.

De son imaginaire foisonnant, une première gamme a vu le jour avec des bières paysannes, de type saison, comme "La Rose des Vents", "À la Belle Saison" et la "Douceur paysanne".

Au sein de la brasserie Nectar Bohème, établie dans un ancien hangar agricole de la rue de la Gare, Stéphane Renard a ensuite imaginé en parallèle des breuvages plus typés, inspirés de ses rencontres, ses périples à l’étranger… Le premier né dans la gamme bohème s’intitule La Mémoire des Clans, qui recèle des touches de whisky, de Scotchs Ales, des notes fumées, d’épices blanches ou de chêne jeune.

Le producteur privilégiait le circuit court, refusant de vendre ses produits dans les grandes surfaces. Dernièrement, il avait développé des bières pour le patron du café au Vieux Tournay. Stéphane Renard contribuait aussi au dynamisme du village de Pottes et s’impliquait dans les activités de l’association des commerçants de Celles.

L’annonce de la disparition de l’artisan suscite une vive émotion, tant chez ses confrères du secteur brassicole qu’au sein de la population. Les hommages pleuvent sur les réseaux sociaux.

À la famille et aux proches de Stéphane Renard, notre journal adresse ses plus sincères condoléances.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...