CATCH| Ultima Sombra rêve des rings de la WWE

Le Cellois et son équipier, MBM, devaient combattre au Mexique et aux États-Unis si le Covid ne s’était pas invité.

Arnaud Smars
CATCH| Ultima Sombra rêve des rings de la WWE
Ultima Sombra et MBM ont déjà remporté des ceintures, comme en Allemagne. ©- Com

S'il n'est pas aussi réputé qu'aux États-Unis ou en Angleterre, le catch reste une discipline à part entière. Dans l'ombre de la WWE (la plus grosse fédération mondiale), les fédérations indépendantes tentent de faire leur trou. C'est notamment le cas de la Bodyzoï Wrestling à Frameries où preste un régional: le Cellois Ultima Sombra. «J'ai découvert le catch à la télévision il y a une dizaine d'années, détaille celui qui préfère garder son identité secrète, lui qui catche masqué. À cette époque, il y avait une grosse mode autour de cela. J'ai commencé à regarder et cela m'a plu. Après un moment, j'ai eu envie d'essayer. J'ai cherché une école et j'ai fini par effectuer un stage en France, à la INCF. J'avais 16 ans et cela m'a vraiment plu».