Le trio de tête imperturbable

Bassilly 3 – Celles 13

Le trio de tête imperturbable
Facile vainqueur face à Villers 2000 (13-3), Vaudignies n’a jamais été inquiété et reste au contact de Celles. ©L’Avenir – F.H.

BASSILLY : Donnez, Demarbaix, Vandenborre, Donnez, Picard.

CELLES : Thullier, Delsaut, Destrain, Willaert, Nyst.

Si la victoire est totale, le score est trompeur! Et bien lourd pour des locaux qui, déforcés, méritaient mieux que cette petite dégelée. Les jeux d’ouverture sont d’ailleurs serrés et ce n’est qu’à 2-2 que les visiteurs font vraiment le trou pour rallier les vestiaires en menant 2-7. Après la pause, les «Bleus» permuttent les postes de frappe, sans réussite. De réussite, il est question pour les Cellois qui empochent neuf des onze jeux de 40 à 2. Si les prestations de Delsaut et Thullier à la frappe sont à mettre en évidence, c’est surtout la solidarité qui a été plaisante du côté de Celles.

Vaudignies 13 – Villers 3

VAUDIGNIES : Vanneste, Gérard, Wallez, Stiévenart, Bonnet.

VILLERS : Delhaise, J. Janssens, Leduc, Liénaux (Wantier à 7-1), C. Janssens.

Les locaux n’ont jamais eu besoin de forcer leur talent face à une équipe de Villers vite désarmée. Beaucoup trop irréguliers au tamis, les visiteurs n’ont, en plus, jamais trouvé la parade à la frappe. Après les citrons, Jérémy Janssens a bien remis quelques balles, mais il fut aussi vite évité par les locaux.

Graty 2 – Blicquy 13

GRATY : Van Der Cammen, Hublet (Destrée à 2-12), Monnet, Bernard, Choquet.

BLICQUY : Botquin, Lefevbre, Ridiaux, Deneubourg, Botquin.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour les promus. Face à une équipe de Blicquy appliquée, les «Oranges» n’ont jamais été à la hauteur. Dépassés dans tous les compartiments, les hommes de Willy François ont bien stoppé une première hémorragie à 1-4, mais ce ne fut malheureusement qu’un feu de paille. Après la pause, les visiteurs n’ont d’ailleurs plus laissé leurs hôtes prendre le moindre point. Le passage d’Hublet au fond pour suppléer Choquet n’a rien changé. La résignation n’a pas aidé non plus…

Wargnies 12 – Montignies 13

WARGNIES : Dewalle, D. Picry (Dreumont à 6-10), N. Picry, Portier, Biojout.

MONTIGNIES : Van Nuffelen, Carlier, Duroy, Leirens, Lhoir.

Victoire sur le fil pour des «Montagnards» qui ont bien failli laisser filer deux points qui leur tendaient les bras. Très bons au tamis, les «Rouges» creusent un premier écart à 4-7, avant de filer à 5-10. En face, les locaux modifient leurs postes de frappe. Avec succès. Tant Portier au fond, que Biojout au grand, se mettent à répondre, relançant Wargnies dans la course: 10-10. Les derniers jeux sont serrés et aucune des deux formations ne prend le dessus. À 12-12, les locaux se trouent à l’envoi, offrant la victoire aux ouailles de Michel Lelangue.