La volonté de se rassurer et d’éviter l’aller-retour

Les blessures et le manque de rythme sont fortement redoutés à Pommerœul où Benoît Brasseur vise avant toute chose le maintien.

La volonté de se rassurer et d’éviter l’aller-retour
©ÉdA – 501562754281
Vincent COPPENOLLE

Une saison après leur retour en P3, la formation de Pommerœul-Ville vise avant tout le maintien dans une série qui s'annonce relevée. Le duel du premier tour de Coupe du Hainaut contre Chièvres a permis de faire un premier point sur l'état de forme des troupes et Benoît Brasseur tirait un bilan plutôt mitigé de cette expérience: «Il y a du positif car on a livré une très bonne première mi-temps au terme de laquelle on méritait certainement de mener par plusieurs buts d'avance mais on a vu après la pause la différence entre une équipe qui a repris les entraînements en mai et la nôtre qui a retrouvé les terrains le 13 juillet. Avant les vacances, j'avais donné un programme individuel de préparation à mes joueurs mais on sait qu'en provinciale, il est difficile de leur demander de travailler comme des pros. Le problème est qu'avec le retard accumulé, je dois composer avec pas mal de blessures dans un noyau qui n'est déjà pas spécialement large. Daniel Contiero s'est déchiré les ligaments croisés alors que Fabien Duquesnes ne sera pas disponible avant la mi-septembre.»