Desmet: «Le déclic contre Estaimpuis»

Si le BC Blaton a effacé son zéro sur six initial, il le doit à des garçons, comme Romain Desmet, qui ont pris leurs responsabilités.

Yvon VANDOORNE
Desmet: «Le déclic contre Estaimpuis»
Romain Desmet aime particulièrement attaquer l’anneau en pénétrant dans la raquette. ©ÉdA – 50327179681

Au vu des premières semaines pénibles vécues par Thibaud Peridaens, qui avait hérité d'un groupe orphelin de plusieurs cadres et clairement en manque de confiance après une saison très compliquée en P1, l'inquiétude était de mise pour un BCB qui n'avait toujours pas gagné après deux mois de compétition. Puis survint cette éclatante victoire (83-55) contre des Estaimpuisiens alors en tête du championnat. Avec cinq succès sur sept en moins d'un mois, Blaton s'est rassuré en intégrant la colonne de gauche. «La reprise a effectivement été très compliquée et marquée par de nombreuses absences pour diverses raisons. Il nous était impossible de bosser correctement et nous en avons payé le prix en début de campagne », explique Romain Desmet, pur produit d'un club où il évolue depuis l'âge de cinq ans. Je crois aussi que nous étions encore dans cette spirale négative de la saison dernière en P1. Avec nos qualités, nous n'aurions jamais dû descendre, mais l'accumulation des défaites nous a fait plonger, surtout mentalement. Cette formidable victoire contre Estaimpuis a servi de déclic. Nous avons pris conscience que nous avions le niveau pour vaincre n'importe qui dans une série où tout le monde peut d'ailleurs battre tout le monde. Peu avant notre réveil, le coach avait mis progressivement l'accent sur le physique aux entraînements. Ce tournant s'est avéré salvateur car depuis, nous connaissons beaucoup moins de passages à vide et sommes capables de prester quarante minutes à fond.»