Le premier roman de Pascal Deloge

Un historien qui écrit un roman. Ou quand la petite histoire d’un industriel, durant la 1re Guerre mondiale, guide Pascal Deloge.

F.H.
Le premier roman de Pascal Deloge
Pascal Deloge quitte (un peu) l’Histoire pour le roman. «C’est un autre métier!» ©ÉdA – 401189090935

Ses racines sont athoises (où il enseigne), même s'il habite aujourd'hui à Pommerœul. Mais Pascal Deloge est aussi et surtout enraciné dans l'Histoire. Il en vit, dans tous les sens du terme. «L'histoire est un virus que j'ai contracté très tôt, vers l'âge de treize ou quatorze ans» raconte le nouveau romancier. «En rhéto à l'Athénée, j'avais trois ou quatre classeurs remplis d'exposés tout faits. J'étais passionné par tout: de la monarchie anglaise à Louis XIV, en passant par les grands personnages. Depuis qu'un professeur de 1re année secondaire m'a demandé un travail sur Jules César, je n'ai jamais arrêté de réaliser des travaux. Et le problème avec moi, c'est que je ne trie pas. Il y a toujours des couches en plus.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...