L’alcool révèle la violence

Lors de la précédente audience, Hakim (prénom d’emprunt) n’avait pu être extrait de la prison de Jamioulx, faute d’escorte.

P.D.
L’alcool révèle la violence
Le prévenu affirme ne plus consommer d’alcool. Une peine de probation autonome permettrait d’y veiller… ©Photo News

Il faisait opposition à une condamnation de 18 mois de prison pour des faits de coups et blessures et de dégradations. Ce mardi après-midi, après avoir été libéré suite au jugement de recevabilité de l’opposition sollicité par son avocat, le prévenu a pu s’expliquer.