Roger Vanderstraeten (PS), bourgmestre de Bernissart

Ce serait Benoît Hamon

Roger Vanderstraeten (PS), bourgmestre de Bernissart
Roger Vanderstraeten ©EdA

« Le premier nom que j’éliminerais est bien évidemment celui de Marine Le Pen. Ensuite, ce serait celui de François Fillon qui défend des valeurs de droite – moi, je reste un homme de gauche – et dont les casseroles deviennent trop encombrantes… Au final, j’hésiterais entre Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Si ce dernier avait changé quelques éléments de son programme, comme le fait de rendre le service militaire obligatoire ou la volonté de revoir le système d’accueil des étrangers, j’aurais pu me tourner vers lui… Par rapport à l’Europe, je partage ses idées de vouloir la rendre plus sociale. Comme Jean-Luc Mélenchon reste trop extrême à mon goût et Emmanuel Macron trop positionné au centre-droit, je pense que je voterais pour Benoît Hamon… même si je sais qu’il n’a aucune chance de passer au second tour ! »