L’histoire… d’un p’tit papier !

Avec des recettes de 85 490€ et des dépenses de 87 547€, on enregistre un mali de 2 056€. «Ici au conseil, on ne fait que de voter des recettes et des dépenses.

F.G.
L’histoire… d’un p’tit papier !
Un appel d’offres a été lancé pour la location du Kamara. ©ÉdA

Il y a un manque de détails dans les chiffres. Habituellement, on me donnait un petit papier avec ces chiffres», signalait Alain Drumel (Écolo). «Ces chiffres ont été détaillés lors de la réunion du «Logement Bernissartois». Tu étais absent. Ces chiffres ont été approuvés par les commissaires aux comptes», intervenait Jean-Marie Brangers, échevin du Logement, visiblement irrité. «En ce qui concerne les recettes, il s’agit exclusivement d’une suite de loyers perçus», indiquait Luc Wattiez.

Le ton montant, le président a suspendu le point, inversé l'ordre du jour, le temps que l'on aille photocopier les fameux chiffres. «À présent que j'ai les précisions, je vais voter pour ce compte», déclarait dix minutes plus tard Alain Drumel. Ce compte a été approuvé par 13 oui, 3 abstentions et 1 non.

Autre compte 2015 à approuver: celui de l’ASBL «Camping du Préau». Il est en boni (+11 643€). Même vote: on a enregistré 13 oui, 3 abstentions et 1 non.

Pour les bambins

Martine Marichal s'est abstenue sur le cahier spécial des charges relatif au projet de construction d'une crèche de 18 places et à l'aménagement d'un espace de consultation ONE dans le bâtiment de l'ancienne cure de la rue Saint-Brice à Ville-Pommerœul. Réalisée par le bureau d'étude tournaisien Atipik, l'estimation est de 691 645€. «Il y a 200 000€ de trop! Des portes à 2 000€, c'est excessif», déclarait Mme Marichal. «La cuisine, d'un montant de 20 000€, a déjà été retirée. Pour cette cuisine, on fera un cahier de charges particulier», précisait Véronique Bilouet, directrice générale. «On en est uniquement au stade du cahier des charges», poursuivait Luc Wattiez.

«N'oubliez pas que dans la convention avec l'Évêché, il doit y avoir deux pièces à disposition pour un servant», signalait encore Martine Marichal. «C'est prévu», précisait M. Wattiez.

Kamara café

En février dernier, le conseil approuvait une convention locative du bâtiment le «Kamara», rue Grande à Bernissart. Le document avait été établi entre la Commune et l'actuelle exploitante et occupante du bâtiment. Le loyer était de 500€ avec trois occupations: le bal des enfants, le souper des aînés et une occupation communale. «On nous a fait remarquer qu'un appel d'offres aurait dû être lancé pour la reprise du café. Le reste du bâtiment étant inoccupable, le loyer a été maintenu par le notaire à 500€ et le bail sera de courte durée, trois ans», a expliqué Luc Wattiez. Ce point a été voté par 15 oui et 2 non.