Objectif 10 000 visiteurs au musée

À lui seul, le musée de l’Iguanodon a attiré 6 500 visiteurs sur les 12 000 qui ont découvert Bernissart en 2015. Et les travaux ne sont pas finis!

Arnaud Smars
Objectif 10 000 visiteurs au musée
Depuis la rénovation et le lancement de nouvelles activités, le musée attire de plus en plus de familles. ©Com

Au début de la mandature, les élus locaux n’avaient en rien caché que le tourisme serait leur principal cheval de bataille pour les six ans à venir. On l’a rapidement remarqué lorsqu’il a été annoncé des travaux d’envergure au musée de l’Iguanodon, la construction d’un office de Tourisme, la requalification du parc Posteau, la rénovation de la Machine à feu… Dans le même temps, la commune a obtenu 800 000 euros grâce au projet Intereg IV. Cet argent a permis de construire le Carroussel, de créer des sentiers de balades transfrontaliers, de mettre en place des événements, un site Internet et surtout de lancer l’application «Fragment», un jeu interactif vous emmenant sur les territoires de Bernissart et Condé-sur-l’Escaut.

6 500 visiteurs en 2015

Le moins que l'on puisse écrire, c'est que les efforts commencent à porter leurs fruits. «En 2015, 12 000 personnes ont (re)découvert Bernissart, se réjouit Lucile Savignat, coordinatrice pour le tourisme local. Il s'agit d'une estimation car lors des événements gratuits, nous n'avons pas toujours de données exactes. En tout cas, c'est en nette augmentation par rapport aux années précédentes».

Le musée de l'Iguanodon reste le premier fer de lance de la commune. «À lui seul, il a attiré 6 500 touristes. Il s'agit surtout de familles et d'écoliers. C'est une satisfaction car c'est le public que nous visions lors de la rénovation du bâtiment et la remise à neuf des activités.L'objectif à terme reste d'atteindre les 10 000 entrées annuelles. Mais avant d'y penser, il faut terminer les travaux, notamment la salle polyvalente qui est presque achevée». Les différents événements organisés, dans le cadre du Terhistoire, ont aussi très bien fonctionné.

À nouveau candidat Intereg

Seul petit bémol au final, l'application interactive 'Fragment's'avère être une petite déception. «Au départ, nous pensions vraiment que des gens allaient venir rien que pour cela mais ce n'est pas le cas. Par contre, ils sont enthousiastes quand on leur propose. La situation est identique à Condé».

Pour conclure sur une bonne nouvelle, Bernissart va se porter candidate pour une nouvelle participation à Intereg V. «Nous avons déjà des projets communs avec Belœil, Condé et Fresnes-sur-Escaut. Nous rentrons notre candidature le 30 septembre. Rapidement, nous allons savoir si nous avons des détails à corriger dans notre dossier ou s'il est directement repris. La décision finale devrait tomber en début 2017. Nous n'avons plus qu'à croiser les doigts . Ce serait en tout cas une excellente nouvelle car les budgets débloqués nous permettent de proposer une offre touristique plus innovante», conclut notre interlocutrice.