La division 1 en ligne de mire

À 24 ans, Megan Laurent est devenu un joueur cadre de l’AFC Tubizeen division 2 nationale. Auteur de 8 buts et de 6 passes décisives,il a incontestablement franchi un palier cette saison. Il continueà travailler pour faire son entrée en D1, objectif qu’il s’est fixé.

T.D.
La division 1 en ligne de mire
©ÉdA

«J'ai débuté aux Francs Borains où mon papa André a vécu quelques belles années. Je suis ensuite parti au Sporting de Charleroi, un détour par le RC Malines (avec montée de D3 en D2) avant un retour à Mons. Là, malheureusement, j'ai connu la faillite du club. Je suis donc parti comme milieu offensif à Tubize. J'y ai encore un an de contrat mais quelques contacts avec des clubs de D1 existent donc on verra». Ce jeune sportif possède d'indéniables qualités: «Ma technique et ma vista sont deux atouts tandis que je dois améliorer mon pied gauche. Je voudrais trouver un club de l'élite qui me fera confiance et me permettra de disposer de temps de jeu. C'est comme cela que l'on progresse». Megan sera un spectateur attentif de l'Euro: «J'ai une famille Belgo-Italienne donc je serai naturellement supporter de ces deux équipes. Aucune préférence, que le meilleur gagne tout simplement. J'espère qu'un des deux pays pourra s'imposer mais la concurrence sera rude. Beaucoup risque de dépendre de ce premier match. Un bon départ et la machine est lancée. La France et l'Espagne restent mes favoris sans oublier les Allemands. Il y a beaucoup de bons joueurs et de formations qui peuvent créer la surprise. La compétition est très ouverte mais difficile de savoir quel petit pays, car il y en a toujours un, fera un beau parcours. J'espère vivre une compétition de bon niveau. Au point de vue joueur, j'ai une préférence pour Iniesta, l'Espagnol du Barça».