Encore deux réunions pour le PCDR

Cette année, Bernissart se lance dans un second PCDR. Une belle occasion pour les citoyens de donner leur avis sur différents sujets.

Arnaud Smars
Encore deux réunions pour le PCDR
Grâce au précédent PCDR; la Machine à feu avait pu être totalement rénovée. ©ÉdA – 202237568151

Près de dix ans après avoir participé à un premier plan communal de développement rural (PCDR), la commune de Bernissart s'est lancée dans une seconde mouture depuis un petit mois. Le but de ce projet est de poser un double diagnostic sur la commune: l'un par l'agence Ideta et l'autre par les citoyens. Grâce à cette démarche, des fiches peuvent être créées afin de définir les projets à mettre en œuvre sur le territoire sur la décennie à venir. «Grâce aux séances d'informations, nous avons choisi cinq thématiques: la mobilité, la vie culturelle et associative, l'économie, l'environnement et les services à la population, précise Lucile Savignat de la commune de Bernissart. À partir de là, nous organisons des groupes de travail ouverts à tous les habitants qui veulent donner leur avis. Les trois premiers sujets ont déjà été abordés. Malheureusement, il n'y a pas eu beaucoup de monde. C'est un peu dommage car c'est une vraie opportunité pour les citoyens d'amener leurs idées. Des idées qui seront prises en compte».

Des thèmes larges pour amener plus d’idées

Si le concept vous intéresse, deux rendez-vous sont à noter dans vos agendas: le 8 juin, à 19 h à l'Office de tourisme et le 20 juin même heure à l'école communale de Ville-Pommeroeul. «Les thèmes abordés seront l'environnement et les services à la population. Ils sont assez larges afin que tout le monde puisse amener sa réflexion. Par exemple pour la mobilité, on a beaucoup parlé des sentiers et des modes de déplacement. Dans le volet économie, une grosse partie s'est concentrée sur les circuits courts… Ce n'est pas toujours des travaux qui peuvent être proposés. Cela peut aussi être de la communication, la création d'associations… ».

Une fois cette étape terminée, les deux diagnostics seront mis en commun. Les propositions intéressantes des deux côtés seront reprises pour concevoir les fameuses fiches-projets. «À partir de là, les actions seront clairement établies pour les dix années à venir. Dans le même temps, une commission locale de développement rurale sera mise en place pour approfondir les différents sujets retenus».

À titre d’exemple, le dernier PCDR a permis de financer la rénovation de la machine à feu, le futur aménagement de la Grand-Place de Bernissart ou encore la création de la maison de la Ruralité.