Le national comme objectif

À 26 ans, Vincenzo Peralta est un jeune boxeur. Longtemps joueurde foot, il s’est mis au noble art à 19 ans. Il a ainsi voulu imiter son pèreet quelques membres de sa famille. Il se sent bien sur un ringet dévoile ses ambitions 2016.

Le national comme objectif
FL 10 ©ÉdA

«Je voulais essayer la boxe anglaise et voir si je pouvais tirer mon épingle du jeu. J'ai donc travaillé d'arrache-pied pour apprendre la technique chez Michel et Pascal Talki. J'ai réussi quelques bons résultats. J'ai dû arrêter pour des soucis au dos. Je me suis soigné et j'ai pu reprendre les entraînements et les combats». Ce dernier souligne les exigences d'une discipline peu médiatisée: «Je m'entraîne 4 jours par semaine et cela n'est pas toujours évident à combiner avec un travail par pauses. Je peux néanmoins compter sur Michel pour m'ouvrir la salle le matin quand je ne peux pas m'entraîner en soirée. Je remercie aussi mon amie Lorena, ma famille et mes supporters dont le soutien est capital ». Battu en finale d'un championnat de Belgique, ce sportif a l'ambition de prendre sa revanche: «Mon objectif 2016 est de disputer et si possible de remporter un titre national. Il faudra d'abord décrocher le championnat du Hainaut puis le Francophone pour poursuivre mon rêve. Je dois me tenir prêt physiquement, tactiquement et être au poids. Heureusement, je n'ai pas tendance à grossir et c'est un avantage. Le gros souci en boxe, c'est que nous pouvons être 3 mois sans combat et qu'en une semaine, on se voit proposer un adversaire. Cela demande donc d'être constamment prêt. 3 rounds de 3 minutes, ça semble court mais c'est terriblement exigeant. De plus, il est indispensable de connaître les forces et les faiblesses de son opposant».»