Capitaine des Géants

À 27 ans, Jonathan Hochepied est en pleine maturité et jette un regard sur un début de carrière où il a dû opérer des choix importants.

TD

« J’ai intégré le centre de formation de l’Excelsior de Mouscron après une saison à l’Union de Tournai. J’y ai passé 9 ans mais, barré au niveau de l’équipe première, je suis allé à Roulers avec un contrat pro avant de revenir comme 4e gardien à Mouscron. J’ai alors pris le risque de redescendre de niveau et j’ai signé en P1 à Bléharies. Là, j’ai eu la chance de disputer 2 gros matches contre Ath et la saison suivante, j’ai signé dans la cité des Géants » explique Jonathan. Cela fait maintenant 6 ans qu’il défend avec brio la cage athoise et les résultats ont répondu aux attentes: « Nous sommes en effet passés de P1 en D3 et ce sont toujours de grands moments. Je pense que je suis quelqu’un de sobre qui fait preuve de régularité sur une saison. Je n’ai jamais de moments d’euphorie mais jamais non plus de périodes de méforme. C’est ma deuxième saison comme capitaine et c’est un rôle que je prends très au sérieux. J’essaie d’être le plus juste possible avec tout le monde. Je suis calme et j’aime dialoguer. Tout se passe bien pour le moment ». Quelles sont les qualités requises pour évoluer à ce niveau ? « Être constant et fiable, savoir jouer au pied et être concentré durant toute la rencontre. Parfois, je me fais chambrer quand je dis aux coéquipiers que je suis fatigué après un match. Ils me rétorquent que je n’ai pourtant pas couru. Enfin, j’ajouterais qu’il est impératif de prendre des ballons aériens. Gardien de but n’est pas un rôle facile mais je m’y épanouis ». À raison de 3 entraînements par semaine et d’un match, les sacrifices sont nombreux: « J’aimerais tenter ma chance en D2 mais je dois concilier boulot et vie familiale. En tout cas, je me sens bien à Ath ».