Un pseudo-marabout à la barre

Le tribunal correctionnel de Tournai a décidé, mardi, de rouvrir les débats dans le procès d’un soi-disant marabout guinéen qui était poursuivi pour avoir escroqué un homme originaire de Bernissart à hauteur de 1 500 €. Aucune date n’a été précisée par le tribunal.

La victime recherchait un moyen de récupérer sa femme, qui s’échappait chaque jour un peu plus du domicile conjugal. Le marabout, contacté via une annonce dans un toutes-boîtes, lui avait dit de mettre 1.500 euros dans une enveloppe cachée sous un oreiller. Il a débarqué un jour chez la victime pour faire quelques prières mais, bizarrement, l’argent a disparu après son départ.

Appelé par la victime, en colère au téléphone, le prévenu avait expliqué que c’étaient les esprits de la forêt qui avaient emporté l’argent.

« Cet homme a profité du désarroi de la victime, il doit être puni », avait insisté le procureur du Roi lors de l'audience à laquelle le pseudo-marabout brillait par son absence.¦

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.