Être plus « terre à terre »

L’action Place aux légumes donne l’occasion de laisser libre cours à son imagination et de réaliser des mélanges artistiques à son goût.

Alice MARICHAL
Être plus « terre à terre »
Place aux légumes ©EdA

Un jardin regorge de vie et, si l’on s’y intéresse de plus près, il s’agit d’un véritable guide pour se sensibiliser à la nature. Depuis pas mal de temps, le Parc naturel des Plaines de l’Escaut a investi une parcelle du jardin ouvrier communal du Préaux à Bernissart, dans le cadre d’une action visant à promouvoir les écojardins.

«L'idée était de créer un véritable réseau de jardins pour pallier le manque d'espaces réservés à la faune et à la flore, explique Catherine Laugier, cellule d'éducation et de sensibilisation du Parc naturel. Nous avons essayé de sensibiliser les propriétaires de jardins, aussi petits qu'ils soient, d'entrer dans la politique des écojardins, c'est-à-dire, faire un maximum de petits gestes pour accueillir dans de bonnes conditions, la faune et la flore. Cela passe par l'installation de nichoirs, par l'utilisation de produits naturels ou encore par la création de zones de refuge pour les animaux…».

Parmi ces pratiques écologiques, le Parc naturel favorise la culture par couvert végétal. Le principe est simple: il s'agit de couvrir le sol d'un paillage végétal assez épais afin de nourrir la terre et la préparer aux futurs travaux. «Grâce à ce principe, la terre se régénère après les hivers difficiles, et ce dans le respect de la faune. Lorsque l'on retourne la terre à l'aide d'une bêche la faune est chamboulée, et le sol appauvri».

Faites de la place pour les légumes

Dans ce cadre, le Parc Naturel propose ce dimanche 19 juin, l'action «Place aux légumes». Les participants seront amenés à créer une œuvre collective tout en plantant des légumes. Cette opération originale consistera à créer un damier coloré composé de pièces de tissu nouées, remplies de terre et de graines. Plus de 200 sacs seront réalisés pour créer ce damier. Une fois les poches de tissu remplies, les participants les installeront parmi les herbes folles après les avoir décorées avec de nombreux artifices, colorants et éléments naturels. «Les sacs protégeront les graines, se décomposant lentement et naturellement. Ils couvriront le sol, nettoyant ainsi la parcelle pour l'année suivante. Ensuite germeront des pois, potirons et haricots dont le public pourra découvrir la production sur le marché des jardins ouvriers du Préaux à Harchies, le 1ersamedi d'octobre. Toute l'évolution du projet sera visible chaque mois sur notre site internet».

À l’occasion de cette après-midi, vous bénéficierez également des conseils des écojardiniers du Parc naturel. Vous discuterez ainsi de l’accueil de la biodiversité au jardin, de la plantation sous couvert végétal, de la découverte du réseau des écojardins du Parc naturel transfrontalier du Hainaut.

À vos bottes, gants et plantoir !¦

Inscription obligatoire (5€, gratuit pour les enfants)au 069 77 98 10 ou parcnaturel@plainesdelescaut.be