Le CBH est tombé sur un os BC Blaton CBH 115 82

Les «Aigles» de Luc Timmerman sont tombés sur un fameux os samedi soir. Un os... d'Iguanodon est-on tenté de dire ! Quand ils jouent à ce niveau, les Blatoniens sont quasi invincibles. Alors si en plus, on leur laisse tout le loisir de développer leur jeu, c'est mission impossible de gagner au Préau.

Les Herseautois prennent-ils seulement encore du plaisir à jouer ? On se pose vraiment la question car ils ont touché le fond ce week-end. Qu'ils contestent chaque décision arbitrale, on a fini par s'y habituer. Mais qu'ils se sabordent entre eux, tout en remettant en question les choix de Luc Timmerman, cela va vraiment trop loin. Le coach herseautois était complètement dépité au terme de la partie et à vrai dire, on se demande même comment il tient le coup ! Même les arbitres sont venus lui souhaiter bon courage avant qu'il ne reprenne la route, c'est tout dire ! «J'en ai plus que marre et si ça continue, je ne finirai pas la saison. Mes joueurs râlent à tout bout de champ et voilà que maintenant, ils se critiquent mutuellement, refusent de monter au jeu ou se plaignent à chaque changement. J'ai l'impression de perdre mon temps. C'est vraiment pénible. Blaton nous est supérieur, certes, mais nous avons du talent et au lieu d'imiter le Bécé Estaimpuis de la saison dernière, on ne montre rien collectivement. Mes gars n'ont même plus d'envie.»

Quand on pense que Leulier et Monsila sont régulièrement critiqués, alors qu'ils sont sans doute les deux joueurs les plus exemplaires sur le terrain, on a tout compris ! Jean-Paul Dath n'en pensait pas moins : «Mes troupes ont livré le match parfait mais avouons que cela ne défendait pas beaucoup en face. Ces gars ont un réel potentiel mais quel gâchis ! Enfin, je préfère parler de mes garçons, qui ont tous profité de l'aubaine pour se signaler.» Le CBH aura tenu un quart-temps, grâce à Monsila et Leulier justement, qui prirent 13 des 20 points de leur équipe dans le 1er quart (20-20), le premier cité plantant quelques dunks au passage. Mais après dix minutes, les visiteurs reprirent leurs mauvaises habitudes en s'énervant au lieu de jouer ! Résultat, Blaton prenait vingt points d'avance en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, via Boudry et un Chalet encore déchaîné à distance (5x3 au total). La deuxième mi-temps allait être à sens unique, les locaux profitant des largesses défensives adverses pour gâter leurs supporters. Tout le monde participait et Willockx imitait ainsi Chalet à distance pour franchir la barre des cent points tandis que Delfante et Terryn remerciaient leur coach de les avoir fait monter au jeu en inscrivant les derniers paniers blatoniens sous l'anneau. Il y avait un monde d'écart samedi entre les deux équipes, et pas qu'au niveau du basket pratiqué... Y.V.

Arbitres : MM. Honoré et Detrain.

Scores : 20-20, 53-35, 83-56, 115-82.

Blaton : Caulier 2+0+3+0, Moors 2+3+4+3, Huybreck 2+3+6+0, Thissen 2+2+3+4, Chalet 3+10+0+6, Willockx 0+0+4+10, Hollaert 6+4+3+0, Strebelle 1+4+2+0, Boudry 2+7+4+0, Delfante 0+0+0+2, Terryn 0+0+0+4 CBH : Patinier 3+0+2+6, Kerchouni 2+0+3+0, Planckaert 0+5+4+5, Leulier 5+4+0+2, Vandevoorde 2+2+0+8, Verhelle 0+0+8+0, Taleb 0+0+2+5, Delwante 0+2+0+0, Monsila 8+2+2+0.