Un peu de tout et de rien

Guère de grandes décisions ni de débats lors du dernier conseil communal dont l'ordre du jour a été bouclé en un peu plus d'une heure.

Frank Ghislain

Maison communale : vétuste, inadaptée tant pour le personnel que pour le public, la maison communale de Bernissart va faire l'objet de travaux d'aménagements. « Une fiche technique va être élaborée ce qui nous permettra d'opérer un choix entre les différents auteurs de projets. Ces travaux seront inscrits dans le cadre d'un plan triennal », a expliqué le bourgmestre.

Jeux : un crédit de 10 000 € a été approuvé pour la réalisation d'une plaine de jeux au lieudit les « Groseilliers ». Comprenant cinq modules, cette aire sera réservée aux enfants de 5 à 15 ans. « C'était à charge du promoteur du projet qui en a fait un parking », a dénoncé Alain Drumel (Écolo). « Le promoteur parlait du site, non de l'aménagement. Il aurait d'ailleurs pu construire deux habitations sur cet emplacement », a précisé le bourgmestre.

Logement : l'habitation implantée au no2 de la rue du Pont de Pierre à Bernissart sera aménagée. Un auteur de projet et un agent de sécurité seront désignés. « On devrait obtenir 49 000€ de subsides pour l'aménagement », a expliqué Roger Vanderstraeten.

Cybernibus : des plus fréquentés, le Cybernibus est en panne. Il y a une forte demande de la population, notamment pour des stages. « Acheté d'occasion 8 000€, ce bus a tenu quatre ans. Il n'y a aucun problème de carrosserie, ni de châssis. Le moteur est à refaire. L'investissement est de 15 000€, avec garantie. Le coût est trop important si on veut acheter un nouveau bus », a indiqué le mayeur. Unanimité.Église : la fabrique d'église de Harchies a présenté son compte 2008. « Enfin, tout est à jour et tout a été envoyé à la tutelle. Le compte présente un boni de 441€», a commenté la secrétaire communale. Ce compte a été sanctionné par 12 abstentions et 3 non sur les bancs PS, MR et Écolo ainsi que 4 oui du côté de l'UPC (union pour le changement). La même fabrique d'église a présenté son budget 2010. Initialement, les recettes et dépenses étaient d'un montant de 20 249€ et l'intervention communale atteignait les 18 469 €. « La fabrique n'a pas tenu compte des subsides qu'elle va recevoir. Ce budget est à revoir complètement. L'intervention communale devrait être de 0 € pour 2010 ! », a précisé la secrétaire communale. Dans son état actuel, ce budget a enregistré 14 non et 5 abstentions.

ADL : La receveuse communale Marianne Potier a présenté le compte 2009 de l'Agence de développement local. Avec des recettes de 163 988€ et des dépenses de 164 342€, ce compte présente un léger mali de 353€. « On ne peut laisser l'ADL en déficit. Il faudrait prévoir une intervention complémentaire. Je vous propose de provisionner pour 2010 la valeur de l'investissement, une provision juste pour équilibrer », a souhaité le bourgmestre Roger Vanderstraeten. Le compte et la proposition ont été unanimement approuvés.

Bibliothèque : Alain Drumel s'étant inquiété de l'absence de certains livres à la bibliothèque de Blaton. « Aucun ouvrage n'a disparu. Ils sont stockés dans des caisses à l'école des garçons. Vous auriez dû le demander à un responsable de la bibliothèque, pas à un membre du personnel », a précisé Roger Vanderstraeten.

Police : le gouverneur de la province du Hainaut a approuvé la dotation de la commune de Bernissart pour le budget 2010 de la zone de police de Péruwelz-Bernissart au montant de 852 488 €.

Scénographie : dans le cadre du projet transfrontalier Interreg IV dénommé « La Terhistoire », six points touristiques seront mis en valeur, dont trois sur le territoire de Bernissart et trois à Condé-sur-Escaut (F). Six firmes belges et françaises seront contactées pour la conception et le suivi de cette scénographie. Le projet est subsidié par l'Europe (50 %), la Région Wallonne (40 %) et la commune (10 %).

Sandwich : la cuisine scolaire ACOMAL est de plus en plus sollicitée pour la fourniture de sandwichs. Alors que le collège proposait le prix de vente du sandwich à 1,90€, en ce compris un dessert et une boisson, le MR a proposé un montant de 2€. Unanimité.

Sécurité : très longue, la rue Émile Carlier a Blaton va faire l'objet d'un aménagement sécuritaire. La création de plateaux est estimée à 83 060 €, un subside de 40 914 € est annoncé. Une adjudication publique sera lancée.