Blaton offre la première place à Kain !

JS Soignies - Roy. Dottignies 78-66 Leur deuxième quart-temps complètement raté aura coûté la victoire aux Dottigniens, c'est une certitude. Mais comment passer sous silence le nouveau « show » de M. Diloreto. C'est simple, même M. Materne alla s'excuser auprès des deux équipes après la partie, tant son partenaire s'était une nouvelle fois mis en évidence par ses coups de sifflet intempestifs. Une vilaine habitude dans son chef. Ce n'est pas pour rien si les clubs de basket ont généralement peur de le voir arriver ! « La rencontre était pourtant agréable, même si nous n'y étions pas alors que Soignies jouait un bon match. Mais M. Diloreto a pourri la rencontre, sifflant au total cinq fautes techniques, deux antisportives et une exclusion à l'encontre de... Yannick Delchambre (NDLR : pourtant exemplaire sur un parquet depuis toujours). Comme de coutume, Santerre était archi-protégé ! Et même si cela n'explique pas notre défaite, on se demande encore pourquoi il s'est évertué à siffler à tort et à travers, aux pieds même de son collègue ! Nous en avons encore parlé avec Rudy Sonor (le coach sonégien) après le match et personne n'avait compris. », déplorait Dirk Verhamme. Arbitres : MM. Materne et Diloreto.

Scores : 20-16, 48-28, 63-49, 78-66.

Royale : Deman 0+0+1+1, Delchambre 0+1+0+0, Libbrecht 0+0+0+3, Vercruysse 4+4+4+0, Kouadio 7+0+2+0, Lepoutre 0, Soupez 0+1+0+3, Vanderzyppe 2+0+12+3, Ramon 3+2+2+5, Josson 0+4+0+2.

BC Blaton - Essor Charleroi 85-68 Sept noms seulement sur la feuille de match et pourtant, Blaton a créé la sensation du week-end en infligeant près de vingt points au co-leader.

S'ils fêtent le titre en fin de campagne, les Kainois n'oublieront pas de dire merci aux Blatoniens pour ce cadeau de Noël.

Auteurs de 28 points dans le seul premier quart, les hommes de Jean-Pol Semet étaient bien rentrés dans la partie mais se voyaient néanmoins rejoindre à la pause.

Après un troisième quart équilibré, l'Essor allait s'écrouler dans la dernière ligne droite sous les coups de butoir de Moors et Chalet, très efficaces samedi soir.

Ces Blatoniens ont décidément des ressources insoupçonnées ! Arbitres : MM. Squarserio et Olivieri.

Scores : 28-22, 46-46, 62-60, 85-68.

BC Blaton : Caulier 0+5+4+5, Moors 3+7+5+11, Bidotti 2+0+0+0, Chalet 9+4+4+6, Willockx 8+2+0+0, Strebelle 6+0+3+1, Lamborelle.

BC Carnières - ASTE Kain 73-90 Les Kainois ont parfaitement profité des faux pas de l'Essor et de Dottignies pour s'échapper en tête du classement.

Frigorifiés et n'ayant pu s'échauffer qu'un petit quart d'heure, les hommes de Jean-Marie Populaire avaient pourtant démarré comme un diesel.

En appliquant leur jeu rapide et adroits dans leurs tentatives, les locaux parvenaient à clôturer la première période en tête. Dans le 3e quart-temps, on allait cependant retrouver toutes les vertus qui font la supériorité kainoise cette saison.

En resserrant considérablement sa défense, l'Astek signait un 11-31 dans le 3e quart pour plier le match définitivement.

« On est arrivés une heure et quart avant le match pour bien préparer la rencontre mais avec le retard du match précédent, nous avons entamé la partie trois-quarts d'heure en retard et avec très peu de temps pour nous échauffer. Cela explique notre début de rencontre poussif. Puis après la pause, on a revu notre défense hyperagressive et cela a payé. Il faut savoir que malgré une moyenne d'âge de vingt ans, Carnières ne manque pas de qualités. Juste un peu d'expérience mais ce n'est pas mauvais du tout. C'est une excellente victoire qui nous permet de virer en tête au terme du premier tour ! L'idéal avant la trêve. », se réjouissait Eddy Moine.Y.V.

Arbitres : MM. Maranca et L. Di Giorgio.

Scores : 24-24, 40-39, 51-70, 73-90.

ASTEK : Delattre 0+0+6+0, Pouillard 2+4+3+5, Bocquet 0+0+5+2, Lassalle 3+3+3+0, A. Bachelard 0+2+4+0, Bonningue 2+0+0+0, Wilmus 4+2+0+6, M. Bachelard 7+0+2+3, Kabissekela 6+4+8+4