La maison de village Jean Doyen

L'ancienne maison communale, située place des Hautschamps, renaît grâce à l'aménagement d'un lieu au service de la population.

Alice MARICHAL

Vendredi soir, des voitures s'étaient parquées face à l'ancienne maison communale de Pommeroeul, place des Hautschamps ; le bâtiment entièrement rénové, accueillait une foule nombreuse. Cette ancienne bâtisse de caractère, renaît sous forme d'une maison de village dédiée à Jean Doyen. Ce dernier, s'étant toujours battu pour la sauvegarde de l'endroit, serait heureux de voir, que cette salle sera désormais mise au service de la population. « Jean Doyen a beaucoup insisté pour ne pas laisser tomber en ruine l'ancienne maison communale, et en tant qu'échevin, il s'est toujours battu en ce sens. C'est pourquoi nous avons voulu inaugurer le bâtiment en son honneur. Dès à présent, cette maison de village pourra accueillir de nombreuses expositions, ou réceptions. La première étant « Géologie et vins » qui durera jusqu'à la fin janvier », souligne Roger Vanderstraeten, bourgmestre de Bernissart.

Ce projet de maison de village ne date pas d'hier, puisque la population avait émis ce souhait en 2000, dans le cadre de l'élaboration du programme communal de développement rural, géré par la fondation rurale de Wallonie. La reconversion du bâtiment a réellement débuté en 2004, et a pris fin cette année, pour un coût total de 685 000 €, dont 80 % de subvention octroyée par le ministre du Développement rural. « La commune de Bernissart participe au développement rural depuis près de 10 ans, explique Éric Everard, de la FRW. L'objectif était d'empêcher l'exode rural, d'améliorer la qualité de vie des habitants, et d'aider l'entité à investir le budget débloqué, en demandant notamment à la population ce qu'elle voulait faire de leur village. Sur base des projets proposés, la commune a établi un programme stratégique de développement ».

Cette maison de village, regroupant espace et jardins, illustre donc parfaitement la dynamique de l'entité et permet la sauvegarde du patrimoine. Ce projet respectait idéalement les critères de qualités ; visant une meilleure esthétique, mais aussi à consolider les liens entre les villageois, et amener les jeunes à vivre dans l'entité. En effet, à l'étage de l'ancienne maison communale, deux appartements locatifs à loyer modéré, ont été aménagés. Début de l'année prochaine, l'administration de la cité des Iguanodons fera un appel aux locataires.

Cette bâtisse, au cachet indéniable, renaît après toutes ces années d'inactivité. Le programme des événements qui s'y dérouleront n'est pas encore établi, mais espérons qu'elle nous réservera encore beaucoup de surprises.