Une mi-temps de trop pour Blaton R. Dottignies BC Blaton 85 60

Les Blatoniens sont dans le creux et de l'aveu même de leur coach Jean-Pol Semet, « la trêve nous fera le plus grand bien ! » . Samedi soir, Blaton a fait illusion durant une mi-temps avant de recevoir une démonstration d'efficacité par des « Castors » bien en jambes.

Yvon VANDOORNE

Tout avait pourtant bien commencé pour les Borains, mis sur orbite par un Willocq omniprésent. À 12-19 au quart -temps, on s'attend à une rencontre hyperdisputée entre deux équipes susceptibles d'accrocher les play-off en fin de saison. Vanderzyppe sonne le réveil des Dottigniens dans le second quart en plantant déjà deux bombes. Ramon et Le Pellec lui emboîtent le pas pour donner l'avantage aux locaux alors que les visiteurs cherchent leur second souffle. Alors que la P3 locale vient de vaincre Lessines, on imagine mal l'équipe fanion battue à domicile ! « Ça devient une mauvaise habitude, on joue bien une demi-heure puis on oublie complètement de jouer au basket, déplorait un Jean-Pol Semet passablement déçu ! Pour gagner des matches en P1, il faut jouer 40 minutes. Deux quart-temps ne suffisent plus comme en P2. Physiquement, on observe aussi les limites de plusieurs éléments. J'espère qu'on fera un match honorable contre l'Essor la semaine prochaine avant de profiter d'une trêve qui nous fera le plus grand bien. » En effet, il n'y eut plus qu'une équipe sur le parquet en seconde période. Mis à part Moors, Willocq et Strebelle qui surnagèrent quelque peu, Blaton prit l'eau de toutes parts. Vanderzyppe poursuivait son festival à distance sans forcer son talent alors que Le Pellec se promenait dans la défense blatonienne. Verkruysse, Kouadio et Libbrecht y allaient aussi de leur contribution pour creuser l'écart définitivement. Les changements de défense imposés par Dirk Verhamme avaient fait craquer complètement des Blatoniens sans voix. « La différence s'est faite au rebond, principalement offensif. On a beaucoup tenté depuis l'extérieur mais il était important de se battre au rebond. Après la pause, on a capté 13 prises de plus que nos invités dans leur raquette. Cela explique en partie notre victoire. Comme tous mes joueurs étaient dedans, j'ai pu effectuer des rotations sans que le niveau baisse. Et dire que Leveugle, D'Hulst et Soupez sont blessés ! », expliquait Dirk Verhamme. Leveugle ne reviendra pas avant mars-avril, Dirk Verhamme espère récupérer D'Hulst en janvier alors que Soupez, touché à la hanche, reviendra après la trêve. Arbitres : MM. Molon et Ketels.

Scores : 12-19, 34-32, 62-51, 87-62.

Royale : Merlevelde 0, Delchambre 0+0+3+0, Libbrecht 0+4+0+5, Verkruysse 4+0+2+7, Kouadio 2+0+4+4, Lepoutre 0, Deman 0+0+0+2, Vanderzyppe 1+6+8+0, Ramon 3+6+3+3, Josson 0+0+0+2, Le Pellec 2+6+8+2, Tjampens 0.

Blaton : Caulier 1+0+0+0, Moors 3+3+8+0, Rivière 0, Bidotti 2+3+2+0, Gossuin 2+1+1+2, Chalet 0, Willocq 7+2+4+4, Strebelle 4+2+4+4, Boudry 0, Lamborelle 0+2+0+1.