Proxibus, un an déjà

Près d'un an après l'inauguration du Proxibus de la cité des Iguanodons, l'heure est au bilan ; le constat est plutôt positif.

Depuis fin octobre 2008, le Proxibus sillonne les artères de Bernissart afin de relier les points de rendez-vous stratégiques des divers villages composant l'entité.

Ce projet avait été mis en place à l'initiative de la Région wallonne, de la TEC Hainaut et de l'administration communale, afin de favoriser la mobilité, ainsi que d'augmenter la fréquence des voyages.

« À la genèse du projet, l'objectif était de desservir des lieux qui ne l'étaient presque pas. De plus, nous voulions permettre aux gens de se rendre à des endroits utiles pour eux, comme les marchés, ou encore l'administration communale », explique Mme Deltant, responsable du Proxibus.

Vu et corrigé

Le Proxibus circule donc, les lundis, jeudis et vendredis, de Blaton à Bernissart en passant par Harchies ou encore Pommeroeul, et plus d'une centaine de voyageurs l'empruntent chaque mois. Bien que significatif d'un certain succès, le nombre de navetteurs n'est pas la seule preuve du bon fonctionnement du bus. En effet, l'administration communale a pu accomplir entièrement les tâches qui lui avaient été incombées ; entretien du véhicule, élaboration de l'itinéraire...

Enfin, début décembre, une réunion s'est déroulée, avec un interlocuteur de la TEC, afin de pallier les déficiences possibles. « Le bilan est très satisfaisant, nous allons donc envisager d'ajouter un nouvel aller-retour, le samedi matin, pour tous les trajets déjà existants, et ce dès le mois d'avril, poursuit Mme Deltant. Cela permettra aux gens de rejoindre la gare notamment. Nous voulons élargir ce service à la population, certains horaires seront donc aménagés ».

Votre commune est à portée de votre main, grâce au Proxibus. Vous pouvez vous y abonner ou acheter ponctuellement une carte ou un billet.A. M.