Blaton s'isole derrière Kain et l'Essor

Roux Spirou - BC Blaton 52-82

Après avoir signé leur 6e succès en huit sorties, les Blatoniens de Jean-Paul Semet sont désormais isolés derrière les leaders que sont Kain et l'Essor Charleroi. Roux n'a certes toujours pas gagné le moindre match, mais encore fallait-il jouer avec sérieux pour assurer une nouvelle victoire en déplacement. Le premier quart fut d'ailleurs très équilibré, les deux équipes clôturant les dix minutes initiales dos-à-dos, 21-21. Blaton allait toutefois prendre le large dès le deuxième quart, grâce à une défense hyperstricte n'autorisant aux locaux que quatre petits points en dix minutes. Le trou était fait, via un collectif irréprochable en attaque. L'écart allait encore grimper à + 23 dans le troisième quart. Et alors que Jean-Paul Semet pouvait se permettre de faire souffler ses cadres, l'avance des Blatoniens continuera de s'accentuer jusqu'à la dernière minute, des oeuvres de Lamborelle et des excellents Willockx et Chalet.

Arbitres : MM. Brex et Devits.

Scores : 21-21, 25-43, 37-60, 52-82.

BC Blaton : Caulier 2+2+0+0, Moors 5+2+4+0, Rivière 0, Maranca 0+0+0+5, Bidotti 0+2+0+0, Gossuin 0+4+2+0, Chalet 6+2+0+9, Willockx 6+4+2+4, Strebelle 2+3+5+0, Boudry 0, Lamborelle 0+3+4+4.

Roy. Dottignies - Es. Chaleroi 73-74

L'Essor est passé tout près d'une deuxième défaite samedi soir au Hall de l'Europe. Quand on sait que D'Hulst et Leveugle n'en étaient pas, et que Vanderzyppe est passé à côté de son match offensivement, on est en droit d'imaginer les Dottigniens prendre part aux play-off. « On aurait pu gagner, regrettait Dirk Verhamme. Mais on est passés juste à côté. Après un bon premier quart, on a oublié notre jeu d'équipe dans le deuxième en voulant à tout prix creuser l'écart au lieu de poursuivre calmement sur notre bon départ. Ce fut encore pire dans le 3e quart, mes joueurs me donnant parfois l'impression de ne plus vouloir jouer. Les Carolos en ont profité pour filer et il m'a fallu recadrer et remotiver mes troupes avant la dernière période. Après avoir stoppé l'hémorragie, 55-66 (35e) puis 63-74 (38e), un 8-0 nous a permis de revenir à 71-74 dans les tout derniers instants. On a tenté le triple pour arracher la prolongation mais il n'est pas rentré. Et malgré le rebond offensif réussi, le marquoir est resté bloqué est à 73-74. » Blessé volontairement ou presque par son opposant dans le premier quart, Verkruyssen se rendait hier à l'hôpital pour faire examiner sa cheville, fortement gonflée après un contact plus que limite. Arbitres : MM. Fraix et Wolff.

Scores : 21-12, 32-36, 47-60, 73-74.

La Royale : Merlevelde 0, Delchambre 0+0+2+0, Libbrecht 4+0+3+2, Verkruyssen 0, Kouadio 12+5+6+8, Lepoutre 0+0+2+0, Soupez 2+0+0+7, Vanderzyppe 0, Ramon 3+2+2+9, Josson 0+4+0+0.

BCJS Estaimpuis - Brainois 60-70

À l'image de ses ailiers, moins efficaces offensivement ces derniers temps, le Bécé est dans le creux ces dernières semaines et ne parvient plus à se transcender. Comme en plus Jonathan Leveugle fait cruellement défaut dans le secteur intérieur, les Estaimpuisiens ont toutes les peines du monde à renouer avec le succès. « En l'absence de Jonathan, nos adversaires s'en sont donné à coeur joie dans la raquette. De notre côté, nos ailiers n'ont pas du tout apporté le rendement que l'on peut attendre d'eux. Avec dix points dans la vue, on a tenté le press en fin de match mais eux ont géré intelligemment pour l'emporter. », notait Fabian Delattre.Y.V.

Arbitres : MM. Devits et Grard.

Scores : 16-16, 26-31, 40-48, 60-70.

BCJS : Demeyer 2+4, Haese 7+9, Beuscaert 2+6, Ramon 0, Derycke 5+4, Leleu 4+2, Tremerie 3+2, Coppenolle 0+2, Balasse 3+5