Des fêtes et défaite pour nos régionaux !

BC Blaton - BBC Braine 75-66 (a.p.)

Il aura fallu un « overtime » pour que les Blatoniens retrouvent un avantage qu'ils avaient longtemps eu durant la partie mais finalement galvaudé. Après un excellent départ, les hommes de Jean-Pol Semet étaient pourtant sur le velours à la pause, sifflée sur le score de 33-24 via 17-8 après les dix minutes initiales. Toujours devant avant la dernière période, ils se mirent néanmoins à cafouiller, laissant les visiteurs signer un 3-15 qui les laissait cinq points derrière à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Heureusement, Blaton parvenait néanmoins à égaliser de justesse à 62-62. « Ce fut clairement plus difficile que nos derniers succès, reconnaissait Thierry Bourlet. Nous sentant supérieurs qualitativement parlant, on a manqué de rigueur à des moments clés du match, en les laissant revenir dans la partie. On leur a vraiment rendu espoir nous-mêmes et on n'en menait d'ailleurs pas large lorsqu'ils prirent l'avantage à l'approche du money-time. Par chance, nous avons pu égaliser et ensuite, un 10-0 signé dès le début de la prolongation nous a mis définitivement à l'abri. » Blaton en profite pour rejoindre l'ASTEK et la surprenante équipe d'Estaimpuis sur la deuxième marche du podium.

Arbitres : MM. Gorzelanczyk et Devits Scores : 17-8, 33-24, 54-47, 62-62, 75-66 BC Blaton : Caulier 2+0+0+0+4, Moors, 5+2+0+8+3, Rivière, Maranca, Bidotti 0+2+0+0+0, Gossuin, Willockx 0+5+1+2+2, Chalet 4+0+4+2+4, Strebelle 4+7+2+2+0, Boudry 2+0+4+2+0, Lamborelle 0+0+2+0+0 R. Dottignies - Roux Spirou 87-59

Les « Castors » n'ont éprouvé aucune difficulté à prendre la mesure d'une courageuse mais inexpérimentée équipe de Roux. Après un démarrage relativement tranquille, les Dottigniens ont mis le feu dans le deuxième quart pour tuer le match avant même la mi-temps, en prenant plus de vingt points d'avance. « On a livré un très bon match et même s'il est vrai que Roux n'a plus l'équipe de la saison dernière, les Carolos ne se sont pas mal défendus. Cette équipe a encore une grosse marge de progression et il faudra peut-être s'en méfier dans le futur car elle possède de la vitesse, mais pas encore de shoot. En outre, son leader, Beumier, était absent, et cela nous a aussi facilité la tâche », expliquait Dirk Verhamme. Avec trente longueurs d'avance au marquoir, Dottignies a quelque peu desserré l'étau dans le dernier quart, Roux revenant à 21 points, mais un temps mort de Dirk Verhamme recadrait les esprits pour permettre aux locaux d'en remettre une couche en fin de partie.

Arbitres : MM. Squarserio et Vutera Scores : 15-16, 51-29, 68-46, 87-59 Royale : Merlevelde 0+2+0+0, Verkruyssen 0+2+4+2, Kouadio 2+14+2+2, Lepoutre 0+0+0+4, Soupez 0+6+0+6, Vanderzyppe 5+4+5+0, Ramon 5+4+4+0, Josson 0+4+0+5, D'Hulst 3+0+2+0 Essor Charleroi - ASTE Kain 70-68 Les Kainois ont courbé l'échine à l'Essor, désormais seul leader en étant la seule équipe invaincue après cinq journées. « On n'a pas été bons, reconnaissait Jean-Marie Populaire, pas habitué à mâcher ses mots. Notre première mi-temps fut abominable, défensivement comme offensivement. Je n'ai même pas compté le nombre de paniers faciles que nous avons manqué. Le score de 37-28 à la pause est d'ailleurs logique. Dans le 3e quart, on a enfin joué au basket pour passer de -9 à +8. Malheureusement, on a ensuite craqué physiquement. Menés d'un point à 12 secondes du terme, on marque un lancer sur deux pour égaliser mais eux inscrivent le dernier panier pour l'emporter et prendre la tête du championnat. » Déjà privé de Delattre, l'ASTEK devait aussi se passer de Lassalle, qui souffre d'une entorse à l'épaule. Ceci explique en partie cela...Y.V.

Arbitres : MM. Di Giorgio D. et Di Giorgio L.

ASTEK : Pouillard 2+2+0+3, Bonningue 0+5+4+0, Wilmus 2+0+11+10, M. Bachelard 3+0+0+0, Tillieux 2+0+5+1, Bocquet 2+4+4+2, Kabissekela 0+6+0+0, A. Bachelard, Rodriguez, Delbecq