Réaction attendue chez les traînards !

D'Enghien à Harchies-Bernissart en passant par Biévène et le Pays Bl anc, soit le quatuor de queue, on commence à trouver le temps long...

« Nous n'avons pas d'attaque, c'est grave de chez grave mais restons positifs, ça ne peut pas aller plus mal ! » Jean-Marie Carlier le délégué enghiennois garde sourire et moral après la défaite à Ere/Allain : « On essaie de poser notre jeu mais quand on arrive au grand rectangle, c'est fini. Gilles Kainscop, un ancien de l'équipe, a repris avec la P3, on va voir s'il peut venir nous épauler. L'absence de Fantozzi nous a également été préjudiciable. On ne peut pas tout lui demander. Il s'est marié samedi dernier et dimanche, il jouait ! Cette semaine, il est parti en voyage de noces. N'empêche, il va falloir prendre des points contre Harchies/Bernissart le week-end prochain sous peine de gamberger. » Biévène fait du surplace et patauge dangereusement. Michel Debleser tempère : « L'amélioration a été perceptible en début de match avant que nous ne prenions deux buts évitables des oeuvres de Warcoing. On a eu quatorze ou quinze coups francs en zone dangereuse sans en profiter. Je crois qu'il va falloir revoir la conception tactique pour prendre des points le plus vite possible. Nous avons une équipe qui peut battre tout le monde mais le ballon ne roule pas pour nous non plus. Pas question de remettre en question le travail de Pierre Daubechies. »

Aux armes !

Avant-dernier, le Pays Blanc se fait du souci : « C'est pire que la saison passée, la réaction doit se produire d'urgence - je l'attendais à Havinnes mais elle n'est pas venue - pourtant je ne suis pas fâché. Ce n'est pas une question de caractère ou de mentalité. Les absences de Marby et Vanalderweireldt sont embêtantes, on a pris douze buts en trois matchs, ça doit cesser. Les qualités sont là, elles doivent s'exprimer. Je dois encore canaliser l'énergie de certains ; il s'agit de jouer de façon moins précipitée et les résultats suivront. » Jean-Do Vessié attend du concret au niveau points.

Devant leurs responsabilités

Deux points sur dix-huit, il faut stopper l'hémorragie d'urgence, c'est bien ce que compte faire Christian Vandewalle à Harchies/Bernissart : « On va rappeler à certains joueurs leurs obligations envers le club. Je veux bien croire aux obligations professionnelles mais les absences aux entraînements ont leurs limites ! Nous payons aussi notre préparation chahutée avec les incessants départs en vacances. L'entraîneur n'a jamais pu peaufiner sa tactique et n'est pas en cause dans les résultats. Pour l'instant, c'est l'alchimie typique de l'équipe en manque de points. J'espère que les retours de Telliez et Giuliano vont stabiliser notre défense et que Gallo alimentera le marquoir avec Debande qui revient lui aussi. Nous avons le noyau pour nous maintenir mais il faut nous replacer au plus vite ! »

N.N.