Les secrets des « Potes âgés »

Dans le cadre de leur marché aux potirons, vingt jardiniers partageront avec le public le fruit de leurs méthodes naturelles de culture, samedi.

Michaël LESENT

En ce premier samedi d'octobre, pour la quatrième année consécutive, l'association multiculturelle « Les potes âgés du préau » organise son marché aux potirons. Le rendez-vous est attendu à l'arrière des numéros 66 à 70 de la rue du Fraity, à Bernissart. Outre la célèbre courge, ses cousins le potimarron ou encore le chapeau turc (un légume au nom éloquent) seront proposés aux gourmands et autres amateurs de décorations en vue de Halloween. « D'autres légumes et fruits provenant également de nos potagers seront aussi disponibles, glissent les jardiniers amateurs qui composent l'association. Les visiteurs pourront en outre déguster de la soupe "Grand-mère" et d'autres gourmandises tout en découvrant nos jardins. » Les vingt membres du petit groupe se partagent un terrain communal d'un hectare où, outre une parcelle commune, chacun dispose de son propre lopin de terre. Un véritable petit coin de nature préservé. Car, ici, on vise à protéger faune comme flore et on cultive à l'aide de méthodes naturelles. Exit donc les pesticides et autres engrais chimiques et bonjour les bonnes vieilles pratiques.

« L'association de certains légumes sur la même parcelle, par exemple, permet de créer des masses d'odeurs éloignant les insectes gourmands. » Ces secrets (oubliés), nos mordus se feront un plaisir de les expliquer à qui le souhaite ce samedi.

« Nous avons envie de montrer aux gens qu'on peut cultiver son jardin comme on le souhaite de façon "bio" et avoir de bons résultats. » Pour preuve, sur le terrain des « Potes âgés », les récoltes sont aussi bonnes que diversifiées. Outre les légumes bien de chez nous, on retrouve ainsi des denrées oubliées ou méconnues, dont des carottes jaunes du Maroc et des radis sucrés de Turquie. « Nos membres sont de différentes nationalités et issus de divers milieux socioculturels. Cela permet entre autres de découvrir d'autres légumes que nous essayons de cultiver sous nos latitudes. » Car si chacun entretient son potager pour lui, le petit groupe privilégie l'entraide comme l'échange de savoir et de matériel. La recette du marché de ce 3 octobre servira d'ailleurs à l'achat et à l'entretien de l'outillage commun.

« C'est vraiment agréable de cultiver son potager comme nous le faisons. Malheureusement, nous n'avons plus de parcelles disponibles et avons dû créer une liste d'attente pour ceux qui désirent nous rejoindre. » En attendant de pouvoir accueillir de nouveaux compères, nos vingt mordus partageront le fruit de leurs récoltes avec tout un chacun, ce samedi.

Le 3 octobre, de 10 h à 17 h 30, rue du Fraity, à Bernissart. Entrée gratuite. Tél. 06562 15 71