Un choix délicat

Comme la plupart des communes du pays, Bernissart a abordé le dossier « SA Holding communal » dont l'AG est prévue le 30 septembre.

Le holding sollicite ses actionnaires (dont les communes, comme son nom l'indique) afin d'augmenter son capital d'un montant de 250 Mios €. D'une part, le holding demande aux communes de transformer leurs certificats en actions. Dans la foulée, il est suggéré aux communes d'acheter des actions dont les dividendes seraient de 13 % l'an pour une période de dix ans. Les communes pourraient même racheter les actions de leurs consoeurs qui renonceraient à l'offre.

La tutelle (Région wallonne) est favorable à la sollicitation de la SA Holding communal. Cela reste cependant une opération boursière... Mais peut-on se permettre de rater le train et par conséquence de perdre d'éventuels dividendes ? D'autre part, est-on en droit de « jouer » avec l'argent des contribuables ?

Dans l'immédiat, les conseillers bernissartois ont unanimement accepté de transformer leurs certificats en actions. Par contre, le conseil s'est prononcé majorité contre opposition pour l'achat de nouvelles actions (210 000 €). Cette décision est cependant subordonnée à de nouvelles informations en la matière. Le conseil pourrait ainsi revoir sa position jusqu'au 29 septembre, ce qui impliquerait une réunion d'urgence.