Premier succès de Vandermast

Parti au premier tour en compagnie de Loïc Pestiaux, le coureur de Wuustwezel a résisté jusqu'au bout pour décrocher la victoire au sprint.

Vincent COPPENOLLE

Pas de chance pour les dirigeants du club de Naast qui espéraient certainement obtenir un plus beau succès à l'occasion de leur deuxième Grand Prix Jean-Marie Gorez, organisé en souvenir du champion local, champion de Belgique en 1966. Ils n'étaient en effet que 28 à prendre le départ et, parmi eux, pas la moindre trace des clubs de Tournai et de Bury.

Le premier tour permet à Kevin Vandermast et à Loïc Pestiaux de réussir le bon coup de la journée. Derrière, les favoris se surveillent et personne ne veut travailler pour tenter de revenir. Il faut dès lors attendre les trois derniers tours pour voir l'unique rebondissement de cette épreuve quand, seul, David Desmecht parvient à opérer la jonction. Le trio de tête ne sera plus jamais inquiété et c'est fort logiquement que la victoire sera disputée au sprint. Dans cet exercice, c'est Kevin Vandermast qui montre qu'il avait gagné le plus de forces pour s'imposer avec brio : « Certes, c'est un beau succès car l'échappée a été très longue, mais c'est franchement inattendu car je n'avais jamais gagné avant ce dimanche. » Loïc Pestiaux pestait contre la malchance : « Si je suis battu, c'est certainement parce que j'ai dépensé trop d'énergie la veille à Pommeroeul. À force de me glisser dans les échappées, ça finira par payer mais il était écrit que je ne gagnerais pas ce week-end. » Alors que David Desmecht semblait tout heureux de sa troisième place après avoir fait un terrible effort pour revenir sur les fuyards, Serge Dewortelaer réalise la bonne opération au challenge Bush-Beer en se classant cinquième : « Ce n'est pas un circuit pour moi car je manque de puissance sur les parcours plats. Ceci dit, le vent a joué un rôle important et il était forcément difficile de réussir à faire la différence. Pour ma part, j'espère faire beaucoup mieux le week-end prochain en Bretagne où je disputerai un gros interclubs avec le VC Ardennes. » Dewortelaer, lui retirera ce lundi les dix points de suture au menton, séquelles de sa lourde chute le week-end dernier à Remouchamps, semble bien parti pour remporter notre challenge de régularité même si Mikaël Stilite aura encore son mot à dire lors de la dernière course qui sera disputée le 10 octobre à Ploegsteert.