"Les Bagnards" de Basècles s’accrochent à leurs géants

Les géants ont été mis en vente mais avec l’objectif… de ne pas s’en séparer. Les Bagnards lancent d’un cri d’alarme visant à pérenniser le groupe.

Geoffrey Devaux
 Les géants des Bagnards devraient toujours faire partie du cortège. (FREDERIC BAUDOIN)
Les géants des Bagnards devraient toujours faire partie du cortège. (FREDERIC BAUDOIN) ©FREDERIC BAUDOIN

Les Bagnards défilent dans les rues de Basècles en toute liberté depuis 1994. L’aventure pourrait-elle s’arrêter brutalement après un si long bail ? La volonté du groupe n’est pas celle-là. Plutôt que de véritables adieux, c’est un cri d’alarme qui a été lancé il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, avec l’information suivante: les géants du groupe, El Bagnard, El Gindarme et le dernier-né, El Bagnardo, sont à vendre !

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...