Un budget 2023 miraculeux à Belœil: « La catastrophe serait déjà là sans une gestion parcimonieuse des deniers publics »

Dans le marasme financier actuel, la Commune s’en sort plutôt bien en dégageant un boni budgétaire de près de 100 000 € à l’exercice propre.

Pierre-Laurent Cuvelier
 Des mesures conservatoires sont prévues dans le cadre du chantier de réfection de la toiture de l’église d’Auchechies. Le marché public devra cependant être relancé.
Des mesures conservatoires sont prévues dans le cadre du chantier de réfection de la toiture de l’église d’Aubechies. Le marché public devra cependant être relancé. ©ÉdA – 6052151607

Il y a encore quelques mois, la majorité belœilloise se posait de sérieuses questions quant au maintien de l’ensemble du personnel et de services rendus à la population. "Des décisions douloureuses auraient pu être prises au vu du contexte financier particulièrement difficile", confesse l’échevin des Finances, Michel Dubois (Bel’Elan).

Le résultat des travaux budgétaires présenté au conseil communal, jeudi soir, s’avère finalement assez inespéré.

Les charges grimpent de 18%: du jamais vu

Sur un budget 2023 d’un peu plus de 19 millions€, le boni à l’exercice propre est évalué à 98 872 €, ce qui porte le résultat global à 658 024 €.

"Des provisions ont été constituées afin d’éviter des mauvaises surprises en cours d’année. Un montant de 550 000 € est prévu pour les dotations au CPAS, à la police ainsi que pour la cotisation de responsabilisation."

Si les sombres nuages de novembre 2022 se sont peu à peu dissipés, c’est grâce à des apports financiers supplémentaires (765 000 € du fonds des communes, 1,3 million€ de plus à l’IPP, 226 000 € au précompte immobilier…) et à la hausse de certaines taxes et redevances (NDLR: nous y reviendrons dans une prochaine édition) qui compensent l’envolée des dépenses de la Commune: + 2,9 millions€ ! "En 40 ans de présence au conseil, je n’ai jamais rencontré une telle situation avec plus de 18% d’augmentation de nos charges", affirme le grand argentier Michel Dubois.

Ces surcoûts exorbitants, auxquelles toutes les communes sont confrontées, sont surtout liés aux multiples indexations des salaires (+ 1 million€ de frais de personnel), et au bond de 40% des dépenses de fonctionnement à Belœil. Rien que pour les factures d’énergie et d’eau, la note flambe de plus de 700 000 €.

Des investissements prudents: 3,3 millions€

L’entité princière doit aussi délier les cordons de la bourse en faveur de la zone de police, qui percevra une dotation de 1,55 million€ (+ 460 000 € par rapport à 2022). Cette dotation n’avait plus été indexée depuis de nombreuses années.

Le Centre d’action sociale se verra octroyer un complément de 282 000 € tandis que le budget alloué à la zone de secours Wapi baisse de 62 325 € grâce à l’intervention de la Province.

Du côté du service extraordinaire, les investissements envisagés s’élèvent à 3,3 millions€. Parmi les projets figurent la rénovation de dalles de béton (420 000 €), divers aménagements au sein de cours d’écoles (300 000 €), la réfection du chemin du cimetière de Grandglise (240 000 €), les honoraires d’architecte (160 000 €) pour l’amélioration des performances énergétiques du Centre culturel, 120 000 € au profit de travaux à l’avenue de l’Europe (Quevaucamps) ou encore la réparation de vitraux d’églises, à Belœil, Basècles et Grandglise (150 000 €). "Pour ce dernier dossier, nous avons dû prendre des mesures car il nous était impossible d’assurer ces vitraux tellement ils sont coûteux. Dans un premier temps, on s’attachera à les préserver en installant des panneaux de protection", explique M. Dubois.

Travaux à l’église d’Aubechies: ça coince

Le projet le plus onéreux concernera la rénovation de la toiture de l’église romane classée d’Aubechies (650 000 €). Ce dossier, qui a pris énormément de retard, prévoit une enveloppe de 120 000 € affectée à des mesures conservatoires.

"Sur10 entreprises consultées, aucune n’a répondu, ce qui nous attriste. Le marché public devra donc être relancé", soupire l’échevin des Cultes.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...