Belœil: la salle La Grange devrait rouvrir ses portes cette année

La Commune affiche encore une bonne santé financière malgré un futur incertain. Des projets emblématiques, comme la réhabilitation de La Grange et les travaux d’aménagement de la place de Basècles, aboutiront cette année.

Pierre-Laurent Cuvelier

Les trois années qui se sont écoulées depuis la dernière cérémonie des vœux ont laissé des traces. Pour son retour au centre culturel de Quevaucamps, le directeur général, Stéphane Dramaix, n’a pas éludé la succession de crises (Covid, inondations, impacts de la guerre en Ukraine, choc énergétique…) "qui mettent en grave danger les villes et communes. "

 Le directeur général, Stéphane Dramaix, lors de la cérémonie des vœux de la Commune.
Le directeur général, Stéphane Dramaix, lors de la cérémonie des vœux de la Commune. ©ÉdA

À Belœil, cela se traduit par des surcoûts, qualifiés de gigantesques, comme en témoignent les chiffres du budget 2023 qui sera voté ce jeudi. "Toutes nos dépenses explosent: + 1 million€ pour le personnel, tout comme pour les frais de fonctionnement, + 730 000 € de dépenses de transfert…Cette hausse astronomique sera heureusement couverte en grande partie par le versement du fédéral de 2 années de taxation (IPP) ", précise le DG. Un "miracle" budgétaire qui n’occulte pas un avenir plus sombre qui se profile dès 2024. "Il faudra déployer des trésors d’énergie afin de juguler nos charges et dénicher des financements alternatifs."

Ceci étant, l’entité princière n’entend pas faire appel au plan Oxygène de la Région. "Nous voulons garder notre liberté d’action et conserver l’ensemble du personnel. Mais cet objectif ne pourra être atteint que par la mise sur pied d’un plan de gestion."

Place de Basècles: enfin les travaux !

En ces temps d’austérité, 2023 réservera malgré tout des motifs de satisfaction. Véritable "monstre du Loch Ness", l’aménagement de la place de Basècles se concrétisera enfin après plus de 20 ans d’atermoiements.

"Les travaux devraient débuter durant ce 1er trimestre. Par la suite se succéderont l’implémentation de la fibre optique, la pose d’une double borne de rechargement électrique, la construction d’un nouveau réfectoire pour l’école communale… ", indique le directeur général.

Citoyens agressifs: des caméras installées au centre administratif

L’année sera aussi marquée par la pose de la première pierre de l’entrepôt communal et la création d’un e-guichet (commande en ligne de documents administratifs).

Fermée depuis plus de 5 ans en raison de problèmes de stabilité, la salle La Grange devrait enfin rouvrir ses portes sur la liaison paysagère. "Si l’entrepreneur tient ses promesses, le chantier de réhabilitation reprendra le 16 janvier."

Stéphane Dramaix s’est aussi fendu d’une mise en garde face à un phénomène en recrudescence: la violence verbale de certains citoyens envers les élus et agents communaux. "En cas de dépassement des limites, nous nous adresserons à la justice." La situation est telle que l’entrée du Centre administratif de Quevaucamps est désormais équipée de caméras.

Personnel communal: les absences de courte durée ne seront plus remplacées
 Lors des vœux, le bourgmestre s’est réjoui de l’équilibre budgétaire pour l’exercice 2023, contre vents et marées.
Lors des vœux, le bourgmestre s’est réjoui de l’équilibre budgétaire pour l’exercice 2023, contre vents et marées. ©ÉdA

Sur la même longueur d’onde, le bourgmestre Luc Vansaingèle se réjouit de voir le bateau communal toujours à flot avec un budget en équilibre.

"Les services rendus à la population seront préservés, voire renforcés. Le personnel restera en place mais le maintien des effectifs va exiger un effort de chacun. Heureusement qu’en prévision des années de disette, des réserves ont été constituées afin de faire face à la catastrophe budgétaire que l’on redoutait. En 2023, la commune survivra mais le futur est très incertain […]. Plus personne ne doit se sentir à l’abri car demain, les courtes absences ne pourront plus être remplacées. La Commune ne pourra plus payer deux salaires pour le même poste. Collaboration, solidarité, lutte contre les gaspillages d’énergie, des matières et même du temps seront les maîtres mots. "

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...