Accro au porno, il demande de l’aide

Un agronome de 29 ans comparaissait ce lundi pour détention d’images pédopornographiques. Ce sont ses collègues qui ont découvert son terrible secret: en plus des contenus obscènes, le prévenu discutait avec des jeunes filles de moins de 15 ans de manière très sexuelle.

Son avocate a insisté sur le fait que son client était très impliqué dans son dossier et qu’il reconnaît amplement la gravité des faits, « il sait que ce ne sont pas que des images, mais bien de vrais enfants» a-t-elle précisé. Elle a exposé l’addiction avouée du prévenu pour la pornographie, et remarque «qu’il ne comprend pas pourquoi il a basculé dans cette déviance.»