La ducasse d’Ath rayée de l’Unesco : « la peine que nous ressentons est immense » dit Bruno Lefebvre

Le bourgmestre d’Ath, Bruno Lefebvre (PS), est sous le choc. Il le dit dans une lettre ouverte

-
 Le bourgmestre d’Ath déplore une décision brutale et appelle la population au respect.
Le bourgmestre d’Ath déplore une décision brutale et appelle la population au respect. ©EdA - 5080478734 

Le bourgmestre d’Ath reste sous le choc après la suppression de la Ducasse d’Ath de la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco. Dans une lettre ouverte, il rappelle le premier contact "brutal" (en 2019) avec un groupe bruxellois dénonçant le blackface à travers le figurant principal de la barque des pêcheurs napolitains. "Une affreuse méprise" dit-il. "À partir de ce moment, la problématique mondiale du blackface reposait sur les épaules d’une petite ville de 30 000 habitants qui a été soumise à une forte pression médiatique" souligne-t-il, en dénonçant ainsi l’inertie des autres niveaux de pouvoir. "La question de savoir s’il doit évoluer ou disparaître ne devait-elle pas supposer une réflexion de fond tant au niveau de la population athoise, mais aussi pour le folklore en général?"

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...