Ce qu’il faut retenir du conseil communal d’Ath : sérénité, plan de gestion, Ducasse, mobilité douce

Les mandataires communaux d’Ath ont (sagement) effectué leurs derniers devoirs avant les vacances, mercredi soir.

Francis HOSTRAETE

Alors que l’ambiance avait été un peu crispée et chahutée le 31 mai dernier, c’est dans une atmosphère sereine que les mandataires communaux d’Ath ont examiné les points inscrits à l’ordre du jour de la séance du conseil, la dernière avant le 1er  septembre prochain (sauf gros imprévu). On peut penser que l’enregistrement des séances (avec possibilité de visualisation à loisir par tout un chacun) a aussi poussé certain.e.s à adopter un registre verbal qui sied davantage à telle assemblée. Le bourgmestre, Bruno Lefebvre (PS), a d’ailleurs rappelé, en début de séance, quelques principes relatifs à la police de la réunion, et notamment les prérogatives lui revenant dans le cas de comportement déviant d’un mandataire. Mais le président de séance n’a jamais dû puiser dans cet arsenal pour mener des débats sereins (sans pour autant une constante unanimité).