Inventaire: une méthodologie inédite

Pour satisfaire cette nouvelle mission, le Contrat de rivière Dendre a élaboré, avec l’aide d’une stagiaire, une méthodologie tout à fait innovante.

P.F.
Inventaire:  une méthodologie inédite
©ÉdA – 501279338768

«Il n’existait pas de méthode d’inventaire des ripisylves, affirme Julie Goffette. Nous nous sommes basés sur les guides de gestion édités par le SPW notamment, où nous avons puisé des conseils de gestion. Nous sommes partis de ces conseils, pour créer une fiche d’inventaire des constats. Nous avons, en quelque sorte, fait le travail à l’envers.» Pour réaliser leurs inventaires, les gestionnaires s’intéressent à plusieurs aspects de la ripisylve: le côté paysager, sa diversité en strates et en espèces indigènes, mais aussi aux secteurs «Paris», autrement dit, le secteur dans lequel se situe le cours d’eau. «Ce qui est important, c’est d’avoir une ripisylve diversifiée. Un arbre planté tous les quelques mètres, ça ne va pas. La ripisylve doit être riche en diversité de strates et d’espèces. Par ailleurs, il ne faut pas non plus planter un gros mur végétal, mais avoir des alternances avec des trouées pour permettre au cours d’eau d’avoir de la lumière et des zones peu profondes.»