Logement : l’AIS veut convaincre

L’Agence immobilière sociale (AIS) du Val de Dendre est opérationnelle depuis quelques mois, pour faciliter la rencontre entre l’offre et la demande.

F.H.
Logement : l’AIS veut convaincre
Ath, Agence immobilière sociale ©ÉdA – 30453689381

Il a fallu plusieurs années avant que le projet d'Agence immobilière sociale (AIS) soit porté sur les fonts baptismaux dans le Val de Dendre. Notamment défendu par un Michel Loncheval (MR) au sein du conseil communal d'Ath, le projet a mis du temps pour aboutir. «En 2010, il y eut un premier projet dans l'air avec une dizaine de communes», explique la Lessinoise Véronique Reignier, qui préside aujourd'hui l'AIS Val de Dendre. «Dans ce premier projet, il était aussi question d'une participation de 0,50€ par habitant pour chaque commune. Mais le projet a été abandonné avant d'être quand même relancé avec des gens qui y croyaient.»

Mais seules trois communes s’associent pour composer officiellement l’AIS en 2014: Ath, Flobecq et Lessines.

«Une agence immobilière sociale permet notamment aux communes de s'inscrire plus facilement dans les plans d'ancrage du logement» note Véronique Reignier. «Tout mandat de gestion est plus ou moins assimilé à un logement. Nous luttons également par ce biais contre les logements inoccupés, ce qui est particulièrement important pour une ville comme Lessines où nous avons augmenté la taxe sur ces logements; mais nous donnons également aux propriétaires une solution, par le biais de l'agence immobilière sociale.»

Pour l’instant, le travail des deux employées permanentes de l’AIS réside surtout dans l’information et la conscientisation des propriétaires. Actuellement, l’AIS a pu conclure des contrats de location pour six logements. Mais il y a une pile de quelque 77 dossiers avec des demandes de location.

«Les gens, et donc évidemment les propriétaires sont peu réticents car ils ne connaissent pas trop comment fonctionne une AIS», souligne Véronique Reignier. «Mais les responsables d'autres agences nous disent qu'ils ont rencontré les mêmes difficultés au début? Les gens ont parfois des a priori par rapport au profil des locataires. Le mot " social " les amène à se demander quels locataires ils vont avoir dans leur logement. Mais nous devons être persévérants car nous avons vraiment intérêt à ce que l'AIS fonctionne. L'agence permet de donner en location des logements décents à des personnes qui cherchent un toit. Notre objectif, c'est de pouvoir disposer d'une trentaine de contrats de location en 2016.»

Ce résultat sera possible par une action constante sur le terrain, une mission qui revient à Sylvie Dumont (qui a la casquette d’intervenante sociale) et Léna Picron (agent dit «technique»).

Elles effectuent notamment un important travail de prospection sur le terrain afin de faire connaître l'AIS auprès des propriétaires. «On confond souvent l'AIS avec une agence immobilière classique ou à l'inverse avec une société de logement social. L'AIS n'est ni l'une, ni l'autre, mais entretient des contacts étroits avec différents acteurs comme les CPAS ou les services communaux du logement.»

L’AIS du Val de Dendre organisera une réunion d’information le jeudi 12 novembre dès 18h30 à la Maison des géants d’Ath.

068/33.85.44; www.aisduvaldedendre.be; ais.valdedendre@skynet.be