Le regard blanc ébène de Patricia Willocq

Pour le 25e anniversaire de la Convention des droits de l’enfant, Unicef exposera «Blanc Ébène» à l’hôtel de ville d’Ath jusqu’au 30 novembre.

Audrey Ronlez
Le regard blanc ébène de Patricia Willocq
Expo Unicef ©EdA

Jeudi soir, nombreux étaient les personnalités et anonymes présents pour admirer les photographies de Patricia Willocq. Dans la salle des pas perdus de l'hôtel de ville d'Ath, trônent ses clichés d'une force incroyable. Ils sont là pour rappeler la situation que vivent certains enfants dans le monde. En outre, il s'agit aussi de soutenir l'association congolaise de protection des personnes atteintes d'albinisme, la Fondation Mwimba Texas et de récolter des fonds pour Unicef. Et le jour de ce vernissage n'avait d'ailleurs pas été choisi au hasard. Il s'agissait exactement du 25e anniversaire de la Convention des droits de l'enfant. Une belle manière pour Unicef Ath de rappeler son action quotidienne qui dure maintenant sur le terrain depuis près de 30 ans.

Un travail remarquable

Le reportage «Blanc Ébène», présenté par Patricia Willocq, a reçu une mention d'honneur au concours Unicef Photo of the year Award 2013 et a été publié dans plusieurs magazines et journaux du monde entier.

Son appareil de photo est son principal outil. Son regard, l'atout essentiel de cette jeune femme née en 1980 à Kinshasa où elle passera sa petite enfance, avant de retourner en RDC en mai 2013 pour y passer des vacances. C'est là qu'elle a photographié une personne atteinte d'albinisme. Quinze jours plus tard, les Nations Unies prenaient une résolution afin de protéger les albinos. «Ce fut le déclic!», explique l'artiste. «Parce qu'elle parle tout de suite, une image peut changer le monde. Beaucoup de médias aiment montrer le misérabilisme en Afrique; moi je veux montrer des photos positives d'intégration.» Après la Maison de la culture de Tournai, c'est donc la Ville d'Ath via son Comité Unicef, qui accueille cette exposition d'exception. L'association se propose aussi de donner un coup de pouce au projet soutenu par Patricia Willocq: la Fondation Mwimba Texas en récoltant des vêtements à longues manches, des lunettes de soleil et des chapeaux à larges bords (à déposer au sous-sol de l'hôtel de ville).

L’exposition «Blanc ébène» sera visible à l’hôtel de ville d’Ath à partir de ce vendredi après-midi jusqu’au 30 novembre inclus. Tous les jours de 14hà 17 h. Le jeudi et le samedi, également en matinée, de 10 à 12h. Possibilité d’organiser des visites scolaires.