« Ath 2030 » : c’est aussi une trace au passé !

La saison culturelle passée, la Maison Culturelle d’Ath a mis sur pied la campagne Ath 2030. Traduite à travers sept projets, d’ateliers d’expression et de créativité, et d’un événement nocturne clôturant le tout, cette campagne a laissé d’arrière elle bien des réflexions, des œuvres et des questions en provenance de la population athoise, d’artistes et d’étudiants divers. Afin de garder une trace de tout ceci, la MCA a décidé d’éditer la «Revue Mémoire Ath 2030».

L’ouvrage regroupe illustrations, textes, analyses et commentaires offrant ainsi l’occasion aux lecteurs de parcourir l’ensemble de la campagne et de découvrir les éléments forts de chaque projet.

Par exemple, le contenu des textes obtenus via le «Grand Ramassage des peurs» et le concours de nouvelles a été étudié attentivement et un compte rendu a été rédigé. On y apprend que la population redoute les problèmes liés au réchauffement climatique et craint qu'un raz-de-marée envahisse la ville. La crise économique a aussi été l'objet de nombreuses peurs: perdre son emploi, vivre dans la pauvreté,etc. Le nucléaire et les guerres qui pourraient en faire usage font aussi partie du lot de «frousses» soumises par la population.

Du côté des envies pour l’avenir soulevées à l’occasion du concours de nouvelles, les Athois rêvent notamment de verdure, de plus de complicité entre citoyens et de voir la ville devenir «the place to be», célèbre dans le monde (!).

Au sein de l’édition, sont exposés les points de vue d’artistes ou de professeurs sur leur participation à la campagne. En outre, une interview accordée par des travailleuses dans le secteur de l’emploi offre un éclairage quant à la manière dont les jeunes envisagent leur avenir professionnel. Enfin, une comparaison entre les conclusions énoncées suite à une campagne organisée par la MCA en 2007 et celles obtenues à ce jour est aussi établie.

La revue est téléchargeable sur le site www.ath2030.be. Plus d’infos sur le projet auprès de Rebecca Lévêque: rleveque@mcath.be – 068/269 976.