Premiers pas pour Johan et Florian

Samedi, deux nouveaux porteurs ont fait leurs premiers pas avec Goliath et Madame. Belle émotion pour Johan Dubois et Florian Quenehen.

Christel VERLEYEN

Samedi, sur le coup de 15 h, le coeur de Florian Quenehen et de Johan Dubois bat un peu plus vite. C'est que dans quelques instants, ils vont pouvoir réaliser l'un de leurs rêves : faire danser Goliath et Madame pour les mener vers l'église Saint-Julien. C'est Florian, 20 ans, qui se lance le premier. C'est la tradition. « Chez Madame, c'est toujours le plus jeune qui commence » explique le jeune homme. « Mon père porte Madame depuis une dizaine d'années , précise encore Florian. « Depuis, j'ai toujours porté le blot. Le temps a passé et je suis entré comme porteur du lundi, il y a deux ans. » Florian se souvient parfaitement du jour où on lui a annoncé qu'il allait devenir un porteur officiel. « C'était le 12 décembre, lors d'une réunion. J'ai été surpris car je me doutais qu'un jour je porterais, mais je ne savais pas quand. »

Et que ressent-on au moment d'entrer dans le géant ? «C'est un moment que je redoutais , c'est inexplicable, mais une fois dans le géant on se sent porté par le public et on oublie le poids que l'on a sur les épaules. » Même soulagement pour Johan Dubois. « C'est beaucoup d'émotion » explique à son tour le jeune porteur qui a fait ses premiers pas avec Goliath dans la rue aux Gâdes.

« Je suis rentré comme porteur du lundi, il y a deux ans et l'an dernier j'ai appris que j'allais remplacer Patrick Hainaut. Pour moi, c'est une grande fierté. » Johan a surmonté son stress. Après avoir fait danser Goliath, il se sent soulagé. « Au moment de le faire danser, j'ai eu des frissons et une envie de montrer ce que je savais faire. » Johan a déjà porté les géants de faubourg et fait valser le Père Hennepin en dehors de la ducasse d'Ath. « Pour Goliath, c'est différent car il y a le poids qui est plus impressionnant et puis c'est plus émouvant. C'est vraiment autre chose. »

Durant la célébration des Vêpres les deux jeunes porteurs pouvaient récupérer. Le stress était passé. « Toutes les angoisses sont évacuées, maintenant la ducasse est lancée.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...