Vague de vols à Belœil pendant la nuit : plusieurs entreprises visées

La Malterie du Château, l’entreprise Overlau et l’enseigne Frisettes & Chemisettes ont été visitées. Trois personnes ont été repérées.

G.Dx
L'entreprise Overlau a été visitée durant la nuit de jeudi à vendredi.
L'entreprise Overlau a été visitée durant la nuit de jeudi à vendredi. ©EdA

La nuit de jeudi à vendredi a été agitée du côté de Belœil et plus particulièrement à la rue de Mons. Le magasin de seconde main pour enfants Frisettes & Chemisettes, ouvert en septembre dernier par Clémence et Marie Gérard, a été cambriolé. "On nous a volé environ 700 € dans la caisse, indique Marie Gérard. L’entreprise Overlau ainsi que la Malterie ont été visitées également."

Marie-Catherine Overlau, administratrice-déléguée de l’entreprise spécialisée dans les matériaux de toiture, nous le confirme. "Il y a trois personnes visibles sur les images de vidéosurveillance, avec des capuches. Les trois auteurs ont visité de nombreuses pièces de la maison qui se trouve dans l’enceinte de l’entreprise et dans laquelle vit notamment mon neveu. Il faut un culot incroyable pour faire ce qu’ils ont fait. On les voit se déplacer à leur aise dans la cour et même boire du coca. Ils se sont rendus quasi partout dans la maison, sauf dans les chambres. Heureusement car il y avait six personnes qui dormaient sur place au moment des faits, vers 2h du matin. Mon neveu a entendu du bruit mais est reparti dans sa chambre."

Les auteurs se sont dirigés vers le système d’alarme. Ils ont pris les clés des quatre voitures qui se trouvaient dans la cour.

Bijoux, argent, vêtements…

" Ils ont laissé une voiture dans la rue et se sont servis d’un autre des véhicules pour le remplir avec les objets qu’ils volaient, poursuit l’administratrice-déléguée. Ils ont emporté des bijoux, de l’argent, des portefeuilles, des cartes bancaires ainsi que des vêtements comme des vestes.

Ils n’ont pas touché aux téléphones et aux ordinateurs. Ils sont même descendus à la cave, où ils ont dérobé tout le matériel de bricolage. Mon neveu est en examens et est privé de sa voiture. Il est choqué. Maintenant, il faudra refaire les papiers des autres véhicules. Des tracas administratifs en plus du préjudice déjà subi. "

A la Malterie du Château, rien ne semble avoir été dérobé. "Nos bureaux ont été fouillés et retournés et les auteurs cherchaient certainement de l’argent et des bijoux, ce qu’il n’y a pas dans nos bureaux" ", confie Benoit Delmeiren, responsable de site.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...