Une abeille géante s’est posée ce mardi sur la place Clovis à Tournai (vidéo)

L’installation sur la place Clovis d’une abeille géante, emblème du roi mérovingien Childéric, entre dans le cadre d’un projet plus large visant à renforcer l’attractivité du centre-ville.

C.Ds
 L’abeille géante, œuvre contemporaine qu’on doit au designer flamand Nick Ervinck, a été installée ce mardi.
L’abeille géante, œuvre contemporaine qu’on doit au designer flamand Nick Ervinck, a été installée ce mardi. ©- 

Voici un mois, la réalisation d’une fresque monumentale sur le pignon d’un bâtiment de la rue du Sondart avait marqué les esprits. Pour rappel, cette œuvre était une interprétation de l’immense tapisserie trônant au fond du salon de la Reine de l’hôtel de ville de Tournai, présentant les premiers rois francs qui vécurent à Tournai.

La sculpture qui a fait son apparition ce mardi sur le rond-point de la place Saint-Brice, face à l’église, n’est pas moins monumentale: elle fait plus de cinq mètres de haut et il a fallu une grue assez importante pour la mettre en place. Comme l’œuvre de la rue du Sondart, elle vise à rappeler la culture mérovingienne à Tournai. L’abeille géante rappelle que, quelques mètres plus loin, fut découverte au XVIIe siècle la sépulture du roi Childéric dans laquelle on trouva (notamment) trois cents abeilles en or.

Une sculpture de lapin aussi, dans le quartier de la gare

Cette réalisation contemporaine fait partie d’une série d’œuvres d’art qui prendront place progressivement dans l’espace public tournaisien au cours des prochains mois, dans le cadre du projet Design In Town mené sur la base d’un partenariat entre la ville de Tournai, l’ASBL Tourisme et culture, l’agence Ideta et la commission "Art public".

 Une abeille gigantesque sur la place Clovis depuis ce mardi.
Une abeille gigantesque sur la place Clovis depuis ce mardi.

Ce projet a été lancé en mai 2019 dans le cadre du programme de coopération territoriale européenne INTERREG France-Wallonie-Vlaanderen qui vise à améliorer l’environnement urbain grâce au design.

Quatre villes et cinq partenaires participent à la démarche, dont Tournai avec l’agence Ideta.

Un appel à projet a été lancé pour mettre en valeur l’espace urbain. Avant la grande fresque de la rue du Sondart, il y avait déjà eu l’installation au quai Dumon de la borne à selfie "400 Cloches" créée par le designer Laurent Gérard. Puis le banc végétalisé installé au pied de la cathédrale.

La conception de l’abeille de Saint-Brice a été confiée au designer flamand Nick Ervinck.

Une réalisation de Nicolas Destino trouvera très bientôt sa place au Boulevard Marvis. Inspirée des nombreuses formes d’arches omniprésentes dans l’architecture tournaisienne, elle fera référence au Pont des Trous.

Le centre-ville tournaisien accueillera d’autres œuvres dans les prochains mois, dont une sculpture de lapin dans le quartier de la gare.

Sylvie Liétar, échevine du tourisme et de la culture, présidente de Tourisme et Culture (50 ans en 2023), était présente ce mardi dans le quartier Saint-Brice. Elle avait conscience que l’aspect contemporain de l’œuvre susciterait des commentaires. "Ces œuvres ont fait consensus au sein de la commission Art Public qui compte des représentants du patrimoine, des profs d’écoles d’art, des conservateurs de musées, etc."

Au total, près de 400 000 euros seront investis pour améliorer l’attractivité du centre-ville de Tournai, une enveloppe subsidiée à 90% par les fonds FEDER dans le cadre du programme transfrontalier INTERREG France-Wallonie-Vlaanderen.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...