Le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois, est hospitalisé au CHwapi depuis ce lundi (vidéo)

Souffrant d’une terrible douleur au genou droit consécutive à une hernie discale, le bourgmestre de Tournai est hospitalisé depuis ce lundi. On ignore combien de temps il devra rester à l’hôpital.

Vincent Dubois
 Les traits tirés témoignent de la douleur ressentie par le bourgmestre depuis plusieurs semaines déjà...
Les traits tirés témoignent de la douleur ressentie par le bourgmestre depuis plusieurs semaines déjà... ©Com. 

Hormis le fait qu’on ne le voit plus arpenter certaines venelles tournaisiennes ou arborer l’écharpe maïorale pour l’une ou l’autre cérémonie officielle, on a un peu l’impression que Paul-Olivier Delannois n’a jamais vraiment arrêté de travailler malgré la douleur qui le taraude depuis plus d’un mois maintenant et qui a cantonné ses déplacements du fauteuil au lit (et inversement). C’est que le bourgmestre continue à répondre à un maximum de mails et de courriers qui lui sont adressés et il suivait jusqu’il y a quelques heures encore diverses réunions officielles en visioconférence.

Il le démontrait encore dans une vidéo diffusée il y a trois jours sur sa page Facebook:

"Mais il est vrai que je redirige maintenant certaines demandes vers le cabinet, nous a-t-il confié ce lundi, car la douleur est tellement insupportable que cela devient difficile..."

Pour ne donner qu’un exemple, ce lundi, vers 16 h 30, sa boîte à messages ne contenait pas moins de 650 mails…

De plus, il a dû être hospitalisé ce jour car la douleur au genou droit devenait si forte qu’une nouvelle médication devait impérativement être administrée en milieu hospitalier.

Hospitalisé au CHwapi sur le site de Notre-Dame, Paul-Olivier Delannois ignore combien de jours il devra rester à l’hôpital.

Le temps qu’il faudra en tout cas pour voir si la médication mise en place s’avère ou pas efficace et s’il pourra échapper à l’opération. Il n’est pas question à l’heure actuelle pour lui de passer sur le billard mais c’est une éventualité qui n’est pas à exclure, bien évidemment.

Ceci n’entache manifestement pas sa détermination si l’on en juge par la déclaration qu’il nous a faite depuis son lit d’hôpital: "J’insiste pour dire que mon problème est essentiellement physique et que moralement je suis gonflé à bloc je n’attends qu’à remonter sur le ring car j’ai encore plein de combats à mener..."

Nous nous associons aux très nombreux Tournaisiens qui lui adressent des vœux de prompt rétablissement. En attendant, c’est Philippe Robert qui fait fonction, du moins pour les tâches que Polo n’est actuellement plus capable d’assumer.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...