Belgique - Maroc à Tournai : le restaurant L’Agadir n’a pas vibré… son patron si ! (photos & vidéo)

Nous avons suivi le match Belgique – Maroc en compagnie de Salah, le patron belgo-marocain du restaurant L’Agadir et de ses clients et amis, acquis à la cause des Diables rouges…

Antoine Pontrandolfi
 Les clients de l’Agadir avaient choisi leur camp. Mais cette fois, ils n’ont pas eu l’occasion de célébrer un but. Contrairement à Salah, le restaurateur qui accueillait ses amis pour la retransmission du match.
Les clients de l’Agadir avaient choisi leur camp. Mais cette fois, ils n’ont pas eu l’occasion de célébrer un but. Contrairement à Salah, le restaurateur qui accueillait ses amis pour la retransmission du match. ©ÉdA – 60325035230

Patron du restaurant L’Agadir, Salah Mouflih avait pronostiqué 2 – 2 entre la Belgique et le Maroc. "Tout le monde repartirait content. Le Maroc aurait rivalisé contre une grande nation de football, ce serait appréciable. Néanmoins, je sais que ma fille serait trop déçue ", expliquait-il à l’avant-veille du match.

Au restaurant, il y a plus de noir-jaune-rouge que de rouge et vert. "La cuisine est tout acquise à la cause du Maroc. En salle, c’est l’inverse. Moi, je suis entre les deux ", avoue Salah, maillot des Diables rouges sur les épaules (tout de même…)

Le restaurateur a invité tous ses amis autour d’un couscous – frites, un clin d’œil à ses deux patries de cœur.

Belgique - Maroc à Tournai : le restaurant L’Agadir n’a pas vibré… son patron si ! (photos & vidéo)
©EdA

Hormis les plats qui sortent de la cuisine de l’Agadir, les clients qui suivent le match n’ont pas grand-chose à se mettre sous la dent en première période. Mais à vingt minutes de la fin de la partie, tout s’accélère. Jusqu’au but marocain. Stupeur dans la salle, clameur en cuisine. Il n’en faut pas plus à Salah pour fêter le but, sous le regard désapprobateur de ses amis et clients… mais surtout de sa fille.

Rebelote dans les arrêts de jeu avec le second but marocain. Les Diables rouges n’ont pas existé. L’Agadir ne vivra aucune scène de liesse. Mais peu importe. "Ce n’est que du football ", philosophe un client pour mieux accepter la défaite. "J’ai célébré les deux buts marocains pour plaisanter, mais j’aurais préféré une victoire belge", reprend Salah. "Ce qui comptait surtout, c’était de réunir mes amis autour d’un beau prétexte, un match de coupe du monde entre deux équipes qui me sont chères "

Et si le Maroc en a bien marqué deux, comme le prophétisait le patron de l’Agadir, la Belgique est restée muette, un peu comme les clients, qui n’auront pas tout perdu. Ce n’est pas tous les jours qu’on accompagne un couscous avec des frites !

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...