Des traces de coups aux visages de femmes pour une action publique à Tournai ce vendredi (vidéo)

Une dizaine de femmes, des traces de coups au visage, ont sensibilisé mercredi, en ville, sur les violences faite aux femmes. L’action sera rééditée ce vendredi et se prolongera avec une pièce de théâtre action.

Christophe desablens

Pendant une bonne heure, neuf étudiantes de septième année en option esthétique artistique de l’IESPP (Institut d’enseignement secondaire provincial paramédical) de Tournai ont maquillé une dizaine de femmes. Non pour les rendre plus belles mais pour leur mettre des bleus dans l’œil ou des ecchymoses au visage, voire leur casser le nez ou leur fendre les lèvres. Pas pour jouer dans une pièce de théâtre mais pour se montrer en ville et susciter de petites discussions avec les passants croisés dans la rue. Leur déambulation les a menées vers la place de Lille d’abord, en direction de la gare de Tournai ensuite. "Cette campagne de sensibilisation a tout son sens dans l’espace public. Parce que dans leur vie privée, beaucoup de femmes victimes de violence s’isolent chez elles. Et, lorsqu’elles doivent quand même sortir de leur habitation, elles cachent avec toute une série de subterfuges les marques de violence qu’elles portent sur le corps", nous dit une participante. " C’est une opportunité de donner un coup de pied dans la fourmilière. Car depuis notre action similaire organisée l’an passé, les choses n’ont pas encore beaucoup évolué.