Le frelon asiatique, un redoutable prédateur ou un simple bouc émissaire ?

On n’a jamais repéré autant de nids de frelons asiatiques. Les apiculteurs sont inquiets. Mais sur la façon de réagir, les points de vue divergent…

Pascal LEPOUTTE
 L’un des «énormes» nids de frelons asiatiques découverts à Saint-Sauveur. On le voit même distinctement de la route, à la rue du Sourdeau.
L’un des «énormes» nids de frelons asiatiques découverts à Saint-Sauveur. On le voit même distinctement de la route, à la rue du Sourdeau. ©EDA

"Cette année, nous sommes véritablement envahis ! C’est à coup sûr dû au réchauffement climatique" : apiculteur, le Dergneautois Bruno Haelters possède des ruchers à la fois sur les territoires de Frasnes-lez-Anvaing et de Mont-de-l’Enclus. Cette semaine, il a détecté la présence de quatre foyers de frelons asiatiques à Saint-Sauveur, trois grands nids et un "normal", ainsi qu’un autre à Amougies. On pourrait citer bien d’autres cas à Bernissart, Brunehaut, Estaimpuis, Leuze, Mouscron… Au total, en Wallonie, on a découvert cette année plus de cinq cents nids !

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.