Faux documents, séjour illégal : des travailleuses en infraction sociale dans l’hôtel de Pairi Daiza

L’auditorat du travail du Hainaut a mené jeudi une opération sur le site du parc Pairi Daiza à Brugelette dans le cadre de suspicion de dumping social. L’enquête ne visait pas le parc animalier mais des entreprises effectuant des travaux de construction sur le site ou concernées dans la gestion de l’hôtel du parc.

Belga
Faux documents, séjour illégal : des travailleuses en infraction sociale dans l’hôtel de Pairi Daiza
©EdA

" Nous avons mené deux contrôles jeudi à Pairi Daiza et nos inspecteurs ont poursuivi leurs auditions pendant la nuit de jeudi à vendredi ", a indiqué Charles-Eric Clesse, auditeur du travail du Hainaut." L’opération visait un chantier de construction et le fonctionnement de l’hôtel du parc au niveau des (aide-ménagères). Deux travailleurs du chantier seraient concernés mais les analyses continuent et nous n’avons donc pas pris de mesures pour l’instant ", a-t-il poursuivi." Les travailleurs n’auraient pas les documents de détachement valables pour être assujettis à la sécurité sociale belge. "

"Par contre, au niveau de l’hôtel, six travailleuses sont impliquées, elles ont des faux documents sociaux et quatre d’entre elles sont en séjour illégal. La société qui les engage fait l’objet d’une interdiction de travail", a ajouté l’auditeur du travail.