«Bébés Coca» sous les feux de la rampe: l’éclairage d’Alex Agopyan, dentiste spécialisé pour les enfants à Mouscron

Alors que le concept de « bébés Coca » est repris par de nombreux médias, nous avons demandé à Alex Agopyan, pédodontiste au centre hospitalier mouscronnois, de nous apporter son éclairage.

Adeline Douay
 Pédodontiste au sein du CHM, Alex Agopyan reçoit en moyenne tous les 15 jours un bambin aux dents fortement délabrées.
Pédodontiste au sein du CHM, Alex Agopyan reçoit en moyenne tous les 15 jours un bambin aux dents fortement délabrées. ©- 

"Bébés Coca". L’expression est reprise en force ces derniers jours par la presse française et belge. À l’origine de cette médiatisation, un article du journal en ligne d’investigation Médiacités Lille, s’appuyant sur la thèse d’une dentiste du Nord relative aux caries précoces. On y évoque la consommation, chez de très jeunes enfants, de boissons sucrées et les dégâts majeurs qu’elle provoque sur leurs dents. C’est dans ce contexte que nous avons poussé la porte d’Alex Agopyan, pédodontiste, au centre hospitalier de Mouscron.